4 Phrases à bannir pour être plus heureux

Girl drawing smiley face on to a wall

Parfois, sans nous en rendre compte, on peut se saborder soi-même que ce soit en ne croyant pas assez en soi, en ne faisant pas de son maximum, ou simplement par les phrases que nous prononçons…

En effet, en utilisant un langage négatif, on risque facilement de finir par exercer une certaine autosuggestion inconsciente, provoquant ainsi une baisse de moral.

En voici quelques exemples à éviter !

1-je ne suis pas belle

moche

Peut être que c’est seulement un jour sans, ou que vous n’avez pas le recul nécessaire pour voir la beauté qui sommeil en vous ! La beauté, ce n’est ni une simple question esthétique, ni de maquillage, c’est autrement plus complexe ! Entre l’aura que dégage une personne, la confiance en soi, le charisme, la profondeur du regard ou la malice qui se dégage du sourire, c’est clair que vous ne vous êtes jamais vraiment regardé dans le miroir. Réessayez pour voir, et cette fois, recherchez ce qui vous plait en vous  au lieu de vous concentrer sur ce que vous percevez comme point faible!

2-Je ne peux pas

je-ne-peux-pas

On parle ici des situations où la chose est réalisable bien entendu. Mais lorsque vous vous dites d’emblée que vous ne pouvez pas, vous vous posez des barrières, et du coup, votre esprit se ferme, et n’essaye plus aussi fort. La prochaine fois, remplacez cette phrase par « je vais essayer »

3-Je la/le déteste

hate

Les sentiments ont la fâcheuse tendance à faire effet boule de neige. Plus vous donnez de la place à un sentiment, plus il en prendra. Ainsi, si vous laissez le champ libre à la haine, cela génèrera des ondes négatives qui ne cesseront de s’amplifier et finiront par vous bouffer de l’intérieur. Posez-vous une simple question : « cette personne vaut-elle la peine que je me gâche la vie pour elle ? » Je crois que la réponse est claire !

4-J’en ai marre

marre

C’est sans doute la phrase la plus forte en termes de négativité autosuggérée ! Elle implique que vous jetez l’éponge, et là, pareil, votre esprit autant que votre moral ne seront pas là à 100% pour suivre. Et sans même vous en rendre compte, vous concentrerez votre attention sur ce qui ne va pas au lieu d’avancer et de voir au contraire ce qui marche. D’un bon coup de balais imaginaire, balayez cette idée de votre tête !