Les 5 mensonges innocents des (presque) tous les tunisiens

Nous tunisiens sommes connus pour bien des qualités, autant dire tout de suite que l’honnêteté absolue n’en fait pas vraiment partie. Mais soyez rassurés, nous ne sommes pas de mauvais bougres pour autant, nos petits mensonges partent le plus souvent de toute la bonne volonté du monde ! Lisez plutôt ! 

1-5 minutes et je suis là

Autant l’avouer tout de suite, la notion du temps n’est pas vraiment notre point fort. En même temps, ce n’est pas de notre faute, c’est que ces 5 minutes sont vraiment relatives ! Et elles changent en fonction de la situation, cela peut être le temps qu’il vous faut pour vous lisser les cheveux et fignoler votre maquillage, ou si c’est vous qui passez chercher votre dulcinée, le temps qu’il vous faut pour finir votre partie de jeu vidéo.

2-Ta nouvelle copine a l’air sympa

Vous adorez votre bande de copains, ce sont les meilleurs ! Mais il faut bien reconnaître que vu de loin, ils peuvent paraître un peu rude.  En fait, vous êtes un clan très soudé, et un chouya intolérant par rapport à ce qui vient de l’extérieur ! Et même s’ils vous ont assurés apprécier votre copine, vous voyez bien lorsqu’ils mentent, ne leur en veuillez pas, c’est qu’ils sont super protecteurs.

3-J’adore ta nouvelle coupe de cheveux !

On a toutes entendu cette phrase -ou une de ses variantes pour la nouvelle robe ou chaussures- accompagnée d’un sourire forcé, Ah, on adore nos copines, elles ont toujours le chic pour ménager nos émotions et notre susceptibilité à fleur de peau quand il s’agit de nos cheveux !

4-Promis, je t’appelle demain pour confirmer

Bon, pour celle-là, je le reconnais, ce n’est pas forcément toujours si innocent que cela. Mais comment faire lorsqu’on est confronté à quelqu’un qu’on ne veut pas voir et à qui on n’ose pas dire non pour la énième fois ?!

5-Je suis très ami avec tous mes collègues

Vous passez avec eux 8h par jour, 5 jours par semaine et parfois plus…autant dire plus qu’avec vos vrais amis. Mais voilà, tout comme on ne choisit pas sa famille, on ne choisit pas non plus ses collègues. Mais comment faire autrement ? Vous l’aurez deviné, on fait mine de les apprécier en espérant finir par y croire.

Et vous quel a été votre dernier mensonge ? Aucun ?! C’est ça oui…