A 80 ans, La Rachidia n’a pris aucune ride…

C’est  aujourd’hui, le jeudi 21 mai 2015 que commence la célébration du 80e anniversaire de la Rachidia. Des festivités qui vont se prolonger jusqu’au 31 mai. Une occasion pour saluer les efforts louables que fournie la plus ancienne institution musicale en Tunisie et dans le monde arabe.

A-80-ans,-La-Rachidia-n’a-pris-aucune-ride…-1

Créée le 3 novembre 1934,  grâce aux concours d’une élite d’hommes politiques, intellectuels, écrivains et artistes menés par Mustapha Sfar, Cheikh El Médina de Tunis à l’époque, l’Association de l’Institut Al-Rachidi de musique avait pour mission et ambition de sauvegarder le patrimoine musical tunisien dont le malouf et ses variantes.

A-80-ans,-La-Rachidia-n’a-pris-aucune-ride…-3

Un programme riche et varié a été mis en place pour fêter comme il se doit, un anniversaire éminemment important. Il conjuguera musique et performances artistiques aux expos documentaires, conférences et débats sur l’avenir des arts, mais aussi sur « La Rachidia entre présent et avenir » ainsi que « Les femmes célèbres de la Rachidia ».

Les associations  « Carthagina », « Aswar Al Medina », « Social Media Group » et le collectif « Wikipedia Tn User Group » seront de la partie et participeront aux festivités qui se dérouleront à la Médina de Tunis, au local de la Rachidia, au Palais Kheireddine, à Dar Lasram, à la Madrassa Slimanya, au Théâtre Municipal, sans omettre le Palais Nejma Ezzahra à Sidi Bou Said.

programme-A-80-ans,-La-Rachidia-n’a-pris-aucune-ride…

En guise de cérémonie d’ouverture, l’exposition « La Rachidia à travers l’histoire » sera inaugurée, tandis que la clôture sera du lot de la troupe de la Rachidia de la ville de Sousse qui présentera un spectacle haut en musique.

La Rachidia offrira l’opportunité à de jeunes musiciens de Malouf de jouer des compositions des virtuoses tunisiens à l’instar de Sfar, Othman Kaâk, Kemais Tarnane, Mohamed Triki, Salah Mehdi, Taher Gharsa, Abdelhamid Ben Aljia en arrivant à Zied Gharsa.

Parmi les moments phare des célébrations, on enregistre une performance de l’écrivain et conteur Taher Fazaâ qui sera accompagné du musicien Abdelkarim S’habou et du calligraphe Mokhtar Ali.

A-80-ans,-La-Rachidia-n’a-pris-aucune-ride…-2