Alger Fashion Week day one

Comme promis FFDesigner était au first row de la Fashion Week d’Alger ! Des créateurs méditerranéens et maghrébins qui ont pour certains proposé une nouvelle vision du prêt-à-porter et pour d’autres mélangé savamment l’oriental à l’occidental.

fashion-week-alger-1-ere-edition-defile-nabil-hayari-jour-1

La première journée a démarré avec le défilé Nabil Hayari, une collection destinée à une femme orientale ou une femme européenne qui n’a pas peur d’oser la démesure, des drapés, des broderies imposantes… La collection avait pour trame une inspiration terre ou végétale avec des verts sapin et du kaki….très chargée en broderie, elle n’avait pas de cachet particulier , à part quelques pièces qui sortaient du lot, elle fut d’une banalité presque ennuyeuse …

fashion-week-alger-1-ere-edition-defile-chayma-jour-1

Le Second créateur n’est autre que la jeune tunisienne installée entre Paris et Alger. Cheyma qui nous a présenté une collection de prêt-à-porter assez axée sur le street style, une ligne jeune et moderne avec une touche 80s apportée par les épaulettes, les sequins et les imprimés tie& die ou floraux multicolores. La styliste a opté pour la simplicité des matières : coton, mousseline, jersey et la fluidité dans ses coupes et on avoue que cette fraîcheur des silhouettes nous a conquis.

fashion-week-alger-1-ere-edition-defile-narciso-domingo-machiavelli-jour-1

Et on a gardé le meilleur pour la fin avec une collaboration déroutante de Narciso Domingo Macchiavelli et Zayn, un duo tuniso-tunisien qui a conquis le public. Seyf Dean a sorti une collection très 60s avec des imprimés fruitiers, le palazzo couleur citron. Une féminité très suggestive accentuée par les épaules dégagés, le jeu de transparence et les silhouettes très féminines. Ensuite une vague de cuir, de skai et de velours a envahi le podium allégée par les bijoux et accessoires ultra-modernes et chic signés Zayn. Un mélange des styles qui a donné un résultat époustouflant entre matières nobles et rigides et la transparence et l’éclat des chaussures et sacs Zayn.

 

La collection qui a clôture la première journée était signée Samir Pain, le concepteur de l l’initiative de cette Fashion Week, une collection de vêtements traditionnels Algériens revisités pour plaire à une femme orientale maghrébine moderne qui a envie de revendiquer ses racines mais dans une approche moderne, un karakou aux imprimés multicolores, les robes fourreau à la déclinaison algérienne. Le défilé était réellement une réinvention de la mode algérienne à mi-chemin entre Alger et Paris.