All eyes on Cannes: Le J+6 !

Pour la sixième journée du festival de Cannes, le red carpet est béni par une Marion COTILLARD au meilleur de sa forme et de son art et les tops désertent les podiums et défilent sur les marches !

 Du Dardenne au Gosling, en passant par le Japon

1

Le moment fort de la journée a sans doute été,  la première du film de Ryan GOSLING. L’acteur canadien de Only God Forgives ou encore Blue Valentine a fait aujourd’hui son entrée à Cannes en réalisateur. Dans la catégorie Un Certain Regard, le Lost River de GOSLING est l’histoire fantastique d’une famille qui se retrouve aux frontières du réel et du macabre.

3

L’autre instant découverte est celui de deux films, le Still The Water de la Japonaise Naomi KAWASE et le dernier né des frères DARDENNE, Deux Jours, Une Nuit où l’on retrouve Marion COTILLARD en tête d’affiche. Deux Jours, Une Nuit est l’histoire de Sandra, une ouvrière qui devant la menace d’un licenciement, choisit de se battre pour garder son job. Commence alors une course effrénée, où solidarité et systèmes en crise se font face jusqu’au dénouement.

2

Par opposition au matérialisme lucide des frères DARDENNE, Still The Water est une fable poétique. Tourné sur une île nippone, le film met en scène un couple d’adolescents qui à travers la découverte d’un corps se retrouve au cœur d’une quête spirituelle et d’une réflexion sur la nature et ses mystères.

Mais aussi…

sofia-loren

La mythique Sophia LOREN en invité d’honneur pour la projection du classique Matrimonio all’italiana, suivi de celle du court-métrage Voce Humana réalisé par son fils Edoardo PONTI. Tony GATLIF a aussi été de la partie avec son dernier long-métrage Geronimo en Sélection Officielle. Et pendant que Ryan Gosling rend la croisette hystérique,  la sublime Aishwarya Rai débarque en Roberto Cavalli dans une même journée où Lively Blake fait la montée des marches trois fois, pour le plus grand plaisir d’une foule envoûtée. Que du beau monde, et c’est peu dire!

À suivre!