Raconte-moi une histoire…. تنّين وقلبو حوتة ou lorsque les enfants donnent du sens aux images

Le conte a toujours été et restera une voie de transmission littéraire originale et atypique dans la mesure où la voie orale permettant plus de liberté, d’imagination, de redits et de digressions en fait une expérience hors du commun ! Avant même d’entamer la lecture et l’écriture comme bases de l’apprentissage chez l’enfant, le conte a toujours suscité chez lui un désir d’ébranler les carcans de la logique et de laisser libre cours à son imagination.

Consciente de l’importance d’une pédagogie alternative plus libre et plus libératrice surtout, Amira Hammami, tente de partager sa vision pédagogique alternative en transmettant d’autres valeurs et d’autres voies d’apprentissage qui font le bonheur des petits et des grands.

C’est une expérience hors du commun qu’a vécu et fondé Amira hammami avec des enfants dans le cadre d’un centre de pédagogie alternative que nous vous racontons aujourd’hui !

Comme un achèvement d’une aventure qui s’est poursuivie toute une année, « le dragon au cœur de poisson » est l’œuvre d’une union mais aussi d’une passion pour l’écriture et pour les récits. Tout a commencé avec le jeu de cartes DIXIT qu’Amira a utilisé pour une séance pédagogique avec des enfants. Les images présentes sur les cartes devaient susciter l’imagination des petits et donner lieu à des récits structurés. Bravant les limites de la logique et des normes, Amira a collecté des récits, des bribes imagées et des historiettes imaginées par des enfants de 5 à 7 ans et a essayé d’en faire un scénario. Art-thérapeute, artiste plasticienne et visuelle et fondatrice de Coin Tipi qu’elle considère elle-même comme une fabrique à contes, l’initiatrice de ce projet a tout d’une fée aux pouvoirs magiques sur les enfants !
Dans la lancée collaborative et progressive de ce projet, les illustrations ont aussi été faites au fur et à mesure que les récits se structurent. Le graphiste Skander Baldi a participé à ce magnifique projet en ajoutant sa touche artistique. La conception de la couverture a été faite dans la même logique de transposition des images et imaginaires des enfants ce qui a donné lieu à un résultat aussi joyeux qu’original témoignant de beaucoup de finesse de la part de l’artiste Skander Baldi !

Hymne aux rencontres et au métissage, ce projet est aussi le fruit d’une autre collaboration avec l’artiste Leila Toubel qui y a laissé son empreinte à travers un texte écrit en dialecte tunisien. Comme une promesse d’un monde d’apprentissage différent et imprégné de poésie et de rêve , ce conte est plus qu’un projet concrétisé en un livre mais il symbolise les possibilités d’une interaction : celle des enfants avec le monde de la littérature, entre le rêve et le champ de possibilités et surtout et avant tout l’interaction de l’apprentissage avec le plaisir !

Un grand bravo à Amira Hammami qui a su concrétiser son projet de méthodes pédagogiques alternatives de la plus belle manière qui soit et qui propose aux parents et aux enfants d’aborder les mots, la nature, l’imagination autrement, loin des carcans d’un système (éducatif et social) répressif.
Notez que ce Dimanche 16 Septembre aura lieu la signature du livre « le dragon au cœur de poisson » à la galerie Alain Nadaud. Soyez au rendez-vous pour encourager ce beau projet et vous procurer votre copie !