And the winner is… Louis Vuitton et Final Fantasy ! 

La célèbre griffe Louis Vuitton vient de se doter d’un personnage du jeu vidéo « Final Fantasy » pour sa dernière campagne de publicité. Choix pour le moins hors du commun.

 

Louis-Vuitton-Final-Fantasy-03

D’habitude, les maisons de luxe tablent sur les mannequins du monde réel pour valoriser ou exposer un nouveau produit ou une nouvelle création. Aujourd’hui, les limites entre le monde de l’Entertainment et de la mode semblent se confondre. Encore plus lorsque l’on voit apparaître l’héroïne Lightning, tirée de l’incontournable « Final Fantasy », portant des sacs Vuitton. L’histoire d’un partenariat réussi entre le studio Square Enix (Final Fantasy) et le maroquinier français.

Louis-Vuitton-Final-Fantasy-02

Un choix pertinent au regard des millions de joueurs y ayant joués à travers le monde depuis sa création en 1987. Leurs personnages sont connus et rapidement identifiables. Cette « héroïne authentique » semble être une belle opération marketing pour la marque puisqu’elle propose de rajeunir sa clientèle et de moderniser son image. Pour Nicolas Ghesquière, « la réalité et le fantastique ne font qu’un ». Il a d’ailleurs réinjecté des références à la science-fiction, aux mangas et aux jeux vidéo dans sa dernière collection printemps-été 2016.
Chose étonnante, les mondes du jeu vidéo et de la mode se sont rarement conjugués alors qu’ils sont profondément liés par l’esthétique et la fantaisie d’un monde imaginaire. Le géant H&M s’est investi dans le gaming  en 2007 en collaborant avec les producteurs du jeu Sims 2. Les joueurs pouvaient habiller leurs personnages avec des modèles H&M. Sans oublier Prada qui, en 2012, avait également habillé les personnages masculins de Final Fantasy XIII-2 avec leurs créations.

L’occasion pour les entreprises de gaming de viser de nouveaux marchés et de séduire avec des avatars plus tendances que jamais.