Alerte mode : La créatrice de mode Anissa Meddeb participera au Fashion Booster Campus !

anissa aida

Le verdict est tombé il y a quelques heures : Anissa Meddeb alias Anissa Aida ou la jeune styliste la plus prometteuse de sa promotion, fait partie des treize « artisans du tissu » en herbe qui participeront au Fashion Booster Campus de Marseille.

Cet article pourrait vous intéresser : Alerte mode : Kaia Gerber met la main dans une pâte très fashion pour une collection Kaia X Karl !

Un enjeu de taille

Auréolée par la délicatesse de Koché et menée de front par le talentueux Jacquemus, la capitale de la mode française serait peut-être en passe de s’appeler Marseille. C’est donc sans surprise que Anissa Meddeb a évoqué ses deux mentors, sous le joug de l’émotion « Je suis très heureuse d’avoir été retenue par le jury de l’OpenMyMed Prize de la Maison Méditerranéenne des Métiers de la Mode de Marseille et de me retrouver sur les traces de grands créateurs comme Yacine Aouadi, Jacquemus et Koché ». Mais une fois la joie de la victoire passée, Anissa n’oublie pas ses challenges en concluant par un « Cela va surtout me permettre de bénéficier d’un mentorat professionnel qui m’aidera à faire face aux multiples défis que je me suis fixés ». La jeune créatrice, diplômée de la mythique Saint Martins School de Londres, a monté sa marque pseudo-éponyme en 2016. Elle voulait par la mode éterniser le souvenir de sa sœur.

Emotion, créativité et talent, la jeune femme ne cesse de nous surprendre depuis la naissance de la marque.

La patte Anissa Aida

Imprégnée du minimaliste et du chic de Victoria Beckham, biberonnée de culture underground et flirtant avec deux rives –l’une occidentale et londonienne, l’autre méditerranéenne et tunisienne-, Anissa a fait de sa double culture son fer de lance. Mais la jeune femme ne s’arrête pas là : kimono japonais revisité, affranchissement new-yorkais et douceur parisienne, sa mode est aussi bien multiculturelle qu’ « anti-fashion ». D’ailleurs Anissa n’hésite pas à lancer des piques contre  une industrie de plus en plus « fast », qui a tendance a oublié « l’authenticité » de la mode. L’artiste, s’inspire de tout ce qui l’environne pour mieux faire ressortir son identité, tunisienne par essence «Je veux conserver et continuer à développer cette identité tunisienne car c’est ma propre identité et c’est ce qui fait la signature de la marque ». Comme quoi, la mode tunisienne a plus d’un tour dans son sac !