Ma routine beauté anti déshydratation

Ah la la le froid ! C’est fou ce que c’est horrible ! Déjà que c’est très inconfortable, qu’on ne peut plus sortir, et même quand on y est obligé, on doit s’emmitoufler comme pas possible. Le froid est aussi une catastrophe pour nos cheveux, pour nos mains, et voilà qu’il cause aussi des dégâts à notre peau en favorisant sa déshydratation.

Cet article pourrait vous intéresser : Routines beauté à adopter en hiver !

Est-ce que ma peau est déshydratée ?

Image associée

Déjà, mettons-nous d’accord sur ce que c’est que la déshydratation de la peau. Vous arrive-t-il de remarquer des petites rougeurs ici et là sur votre visage ? De sentir des tiraillements sur votre peau ? D’avoir une sensation désagréable voire de brûlure lorsque vous passez votre main sur votre peau ? Ce sont là les principaux signes d’une déshydratation. Il est bon de préciser que, peu importe votre type de peau, celle-ci peut se déshydrater. Bien sûr, les peaux sèches seraient peut-être plus sensibles à ce phénomène, mais toutes les autres, y compris celles mixtes et grasses peuvent être sujettes à  la déshydratation et tirailler. Car la déshydratation est la déperdition de l’eau contenue dans les couches supérieures de la peau –à savoir l’épiderme mais surtout le derme-. Alors que le type de peau est conditionné par le taux de sécrétion de sébum. Si la première concerne l’eau, la seconde concerne les lipides. Le type de peau est un état ; on a la peau sèche ou grasse, et elle le reste. La déshydratation est un phénomène temporaire, dû à des facteurs extérieurs, à nous de trouver comment le contrer.

Le froid et la déshydratation : le combo terrible !

Résultat de recherche d'images pour "froid et la déshydratation"

Quand il fait froid, notre peau est soumise à dure épreuve. Elle est plus desséchée, on le voit bien. Mais ce sont surtout nos habitudes durant les grands froids qui causent du tort à notre peau. Passer d’un intérieur hyper chauffé, vers l’extérieur glacial en est une première qu’il serait bon d’éviter. Parce qu’on se le dise ; ce qui contribue pour beaucoup à la déperdition d’eau de notre peau, ce sont les grands changements ou écarts de température. C’est ainsi que se laver à grandes eaux chaudes ou passer de longs moments dans un bain brulant, cela aussi, paradoxalement, déshydrate notre peau.

Mieux vaut prévenir que guérir !

Et si on pouvait garder cette eau enfermée bien à l’abri dans notre peau, ce serait drôlement mieux ! Dans l’idée de la garder enfermée, le gardien de cette eau se serait les lipides. Ceux-là même qui décident du type de notre peau. Car nous en avons tous des lipides, mais à dose différentes. L’idée c’est  de faire en sorte qu’ils demeurent en des proportions correctes et stables. Ni trop, pour pas que notre peau brille et étouffe –risque de boutons-, ni trop peau pour que notre peau s’écaille et qu’il n’y ait plus de barrière protectrice contre les agressions d’un côté, et la perte de l’eau de l’eau.

En conclusion

La déshydratation n’est pas une fatalité ! Nous sommes seuls responsables de son installation ou non ceci en préservant la barrière lipidique naturelle de notre peau. D’abord, on évitant les changements brusques de température, et puis en choisissant les bons produits ; ceux adaptés à notre type de peau tout en ayant une action douce !

Idée shopping :