Vous avez le Blue Monday : et alors ?

Bon d’accord, je l’avoue, moi aussi au début j’ai commencé à croire à cette théorie du Blue Monday. Cette formule inventée par un psychologue britannique, comme quoi le troisième lundi de l’année, est le jour le plus déprimant de l’année. J’avais envie de déprimer en paix en écoutant du Marilyn Manson et puis, je me suis dit: ok, il fait moins cinquante dans ta tête, ta frange part dans tous les sens, tu as pris un kilo et tu n’arrêtes pas de soupirer. Allez, ressaisis-toi ma vieille !

via GIPHY

Et si on survivait à ce Blue Monday ?

Première tentative pour narguer la déprime : j’allume la télé et là, catastrophe : elle ne marche plus ! Envie du moment : la shooter jusqu’en Sibérie et faire une digital détox ! Bon tant pis, je materai Amour Gloire et Beauté… un autre jour ! #nostalgie_quand_tu_nous_tiens !

via GIPHY

Deuxième essai : je mets Mosaique FM et là… « le temps sera nuageux avec un risque d’averses. Il fera cinq degré Celsius ce qui est une augmentation considérable dans le mercure. » What ze fuque Cinq degré ! Pour la frileuse que je suis c’est juste pas possible ! Je m’emmitoufle donc dans ma couette (l’oversize étant tendance) et je commence à errer… dans mon appart et à fredonner le générique de Franklin au passage, puisque j’ai l’air de me trimbaler avec une carapace sur le dos !

via GIPHY

Quelques minutes après, je constate que le froid n’a pas encore atteint mes neurones (et là, j’ai envie de crier alléluia !) vu qu’un éclair de génie vient de me traverser. Vous constaterez au passage que j’ai un sérieux problème avec la météo ! Enfin bref, je décide de bouquiner et de me relaxer avec…un super livre pour toutes les flemmardes qui se respectent : je m rue donc sur le Diable s’habille en Prada en imaginant l’air consterné de mes profs « c’est Balzac que tu devrais lire ! » bon, je viens de finir Les Sorcières de la République de Chloé Delaume donc j’en ai eu plus que ma dose des débats pseudo-philosophiques et néo-féministes !… sauf qu’en fin de compte…je me retrouve devant mon pc à écrire, emmitouflée dans ma couette, un café non sucré à mon chevet et avec une seule envie : celle de rester sous la couette toute la journée en envoyant valser les résolutions citées précédemment. J’annule aussi deux rendez-vous, je remets mon taffe à la bibliothèque pour le « after » blue Monday (zéro prise de risque), je mets du MGMT (c’est toujours moins déprimant qu Manson !), et je me surprends même à regarder des vidéos de chatons super mignons sur Youtube (avant de liker deux trois photos sur Instagram !)

via GIPHY

Alors oui, je vais sérieusement déprimer today mais avec zéro risque de burn-out ! Déprimer et péter les plombs, non merci ! J’ai même zappé la case « anxiolytiques » enfin il est encore tôt pour dire que je n’ai pas cédé à la tentation (mine renfrognée)

Cet article pourrai vous intéresser :  Le classement des jours de la semaine

Sinon, pour les autres girls, les aventurières de la météo : couvrez-vous bien, lisez les articles de votre magazine préféré mais oui, je parle du Graal de la mode FFDesigner et surtout armez-vous de patience, ce n’est qu’une sale journée…comme tant d’autres ! La crème de la crème d’un enchaînement de « merdouillettes »  avant d’aboutir au beau temps !


(il y a toujours pire que soi hein :p !)

Ah oui : il reste une dernière option et qui est de loin ma préférée : faire une overdose de nutella, remater l’intégralité de Sex and the City et se dire que oui, être célibataire ce n’est pas si mal, même un jour de Blue Monday !

via GIPHY