Les B.A.-BA du brushing

Qu’on l’aime classique ou à effet wavy, qu’on soit une véritable adepte, ou simplement une amoureuses occasionnelle, le brushing est une étape clé de la routine beauté de chacune d’entre nous. Il convient donc d’en connaitre les b.a.-ba.

Cet article pourrait vous intéresser : Soin automnal pour de beaux cheveux

Voici ce que l’on doit ou ne doit pas faire pour un brushing dans les règles de l’art !

Avant le brushing

 00-breakthrough-hair-products

-Rien de pire que des cheveux électrisés. Il n’y a pas à dire, le sèche-cheveux, les coups de brosses répétés, le froid et le frottement, cela génère beaucoup d’électricité statique ! Pour y remédier, on utilise le vinaigre en phase de rinçage.

-Avoir les bons outils. Le sèche-cheveux et la brosse ronde en poils de sanglier sont les must have pour tout brushing. Plus les outils sont de bonne qualité, plus facile sera le geste et meilleur sera le résultat !

via GIPHY

-La brosse à cheveux sera idéalement choisie avec un large centre et des petits piques, pour limiter le risque que les cheveux s’emmêlent.

-Quel que soit les outils optionnels, la première étape doit impérativement être le sèche-cheveux. Utiliser la brosse soufflante ou le fer à friser pourquoi pas ! Cela peut donner de très bons résultats, tant qu’on prend soin de bien sécher ses cheveux au préalable.

Le brushing en lui-même

 3AD3E32D00000578-0-Dress_Peggy_Hartanto_Shoes_Manolo_Blahnik_Socks_Falke_Rings_Sari-a-10_1480528747375 2

-Quand on commence à travailler ses cheveux, on préfère l’option air chaud de son sèche-cheveux, cela contribue à donne du volume aux mèches.

-Même si on n’a pas beaucoup de temps, on évite de mettre l’option chaleur de son sèche-cheveux à son maximum de peur de se cramer la fibre capillaire !

via GIPHY

-Idéalement, on pense toujours à se protéger les cheveux de toute source de chaleur. Dans ce domaine, les produits thermoprotecteurs peuvent être une excellente option avant de passer au brushing.

-Le brushing se doit d’être en mouvement. Ne jamais s’attarder sur une mèche, mais plutôt faire passer le sèche-cheveux sur toute la chevelure avec des gestes toujours actifs.

-Toujours commencer son brushing par le devant, pour bien maitriser les frisottis dès le départ.

 

cheveux

-Pour donner plus de volume à sa chevelure, on peut inverser sa raie durant la phase de séchage, puis la remettre dans le bon sens sans l’aplatir.

-La priorité, si on n’a pas le temps de se faire un brushing complet, et de bien sécher les racines pour éviter l’effet raplapla. Les longueurs, elles, peuvent très bien sécher à l’air libre.

Après le brushing

32057-travailler-mes-sourcils-pour-plus-1000x0-2

-Terminer son brushing par un coup d’air frais peut être très efficace pour fixer le mouvement crée sur sa chevelure.

-Si au bout d’un moment, notre brushing montre des signes de faiblesse, on peut en fin de journée, se donner un coup de sèche-cheveux la tête en bas pour redonner du volume à l’ensemble et éventuellement se masser le cuir chevelu.

via GIPHY

-Un brushing réussi est un brushing qui n’est pas figé à coups répétés de laque. L’idéal est de miser sur une laque très légère voire sur une mousse toute douce si on veut fixer sa coiffure sans l’alourdir.

-Contre l’électricité statique, il existe une super astuce de grand-mère ; il s’agit de vaporiser un peu de laque sur la brosse à cheveux.

julianne-moore-esquire-russia-vogue-a6c51c523201870fbc07df2449f55aee-large-278789

Bon brushing !