Les clichés de gens dans les cafés pendant Ramadan

Le mois de Ramadan est le mois de l’abstinence et de la résilience. Mais l’est-il pour autant pour tout le monde. Non, absolument pas. Et qu’on le veuille ou non, qu’on l’accepte ou non, certains cafés de la ville de Tunis ne désemplissent pas durant la journée. Il y a une chose qui caractérise ces cafés, en plus du nuage de fumée brumeux et étouffant qui s’en échappe. C’est l’incroyable mixité de gens et de genres. C’est vrai ! il y a des catégories de gens qui se côtoient du coude au coude sur les comptoirs et entre les tables qui ne se seraient jamais mêlés dans d’autres situations –puisque durant les autres mois de l’année, chacun a ses propres cafés habituels-.

Cet article pourrait vous intéresser : Les 5 INCONTOURNABLES cafés Ramadanesques !

Alors, qui peut-on bien rencontrer dans les cafés durant les journées ramadanesques ?  En voici un petit listing, exempt de tout jugement !

Les lycéens qui viennent de passer le bac sport

C’est vrai que ces pauvres petits choux sont tellement stressés par les examens qui se profilent…et puis le bac, c’est une méga étape ! De celles que l’on ne peut pas traverser avec le ventre qui crie famine. Et puis, avouons-le, en milieu d’année, ils n’ont pas trop le temps de flâner dans les cafés avec leurs amis, ni de jouer aux grands.

via GIPHY

Les taxistes exaspérés par les embouteillages

Les embouteillages, c’est la méga loose, encore plus si on ne peut pas jurer contre les autres conducteurs. Quand on ne peut encore moins allumer une cigarette tout en fulminant contre les femmes au volant, alors là, on dit stop ! Alors, on comprend volontiers l’envie, que dis-je, le besoin des taxistes de prendre une pause-café bien méritée !

via GIPHY

Les cadres qui n’ont pas besoin de pointer

Ah la joie de l’administration ! Attention, a bien dit que dans notre listing, on ne jugeait aucunement ! Du coup, on ne va pas parler ici de structure étatique ou privée, et souligner les côtés positifs de bosser comme cadre. L’un des plus sympas étant de pouvoir profiter de la pseudo-demie séance, et courir savourer un bon café !

via GIPHY

Les touristes qui n’ont pas les moyens de venir durant la haute saison

Saluons ces braves travailleurs qui, après avoir trimé sans ménager leurs forces des mois durant, viennent sous nos cieux dépenser leurs deniers si durement gagnés ! Bon, après, c’est vrai que même s’ils sont bien mieux lotis que certains tunisiens, ils n’ont quand même pas les moyens de venir durant l’été, et se contentent donc du printemps. Oh, mais oups, c’est Ramadan. Qu’à cela ne tiennent, ils essayeront tant bien que mal de ne pas trop afficher leurs bouteilles d’eau dans la rue.

via GIPHY

Les étudiants qui essayent de réviser (ou pas)

Bon, reconnaissons-le, quand on est étudiants, le café devient presque notre K.G. Alors, forcément, ce n’est pas exceptionnel de rencontrer un étudiant entrain de trainer dans un café en journée.

via GIPHY

Comme on peut trouver aussi

Les jeunes qui veulent lancer leur start-up, les quinqua qui sont accros à la caféine et n’importe qui  qui veut souffler. Bref, on peut croiser dans les cafés, monsieur et madame tout le monde, ceux qui pour des raisons qui leur sont propres, ne peuvent –ou ne veulent- pas jeûner. Et ça, c’est leur affaire !