Célibataire et décidée de ne plus l’être

celibataire-decidee-de-ne-plus-letre-couv

Moi, 27 ans, célibataire, j’ai assisté aux mariages d’une dizaine d’amies, 5 fois demoiselle d’honneur, harcelée par la famille avec les « w9ayyet » (il est temps) et « wa9tech nefrhou bik » et tout le champ lexical que, si vous êtes toujours célibataire, vous connaissez certainement par cœur.

Cet article pourrait vous intéresser : 6 pensées qui traversent nos pensées quand nous sommes célibataires

Mais voilà, j’ai décidé de me mettre à la recherche de l’âme sœur, mon graal, ma douce moitié, l’homme de ma vie etc… et je compte mettre toutes les chances de mon côté cette fois ! Exit les « one night stand » et les connards (que j’attire comme un aimant) et les histoires passagères, je veux le vrai truc qui donne des papillons au ventre et tout le tralala romantique, moi. Mais il va falloir faire un effort, par ce que d’après mon expérience les mecs viennent pas sonner à ta porte avec une demande de mariage comme pour ta grand-mère, j’ai découvert que c’est un travail à plein temps. L’essence de ma chasse à l’homme (oui, je chasse ! maintenant, c’est célibataire 3.0, on prend les choses en main les nanas !)

P.S : garder votre sens de l’humour en lisant cet article les filles !

Facebook et autres réseaux sociaux :

via GIPHY

Avec une liste de 700 amis sur Facebook vous vous dites que ça doit être fastoche de trouver un mec…et bien non ! Si j’enlève les « en couples » les « pas mon genre » et les « jamais de la vie » il reste une dizaine ; je filtre encore, le mec qui commente le plus, qui « like » toutes vos photos de profil, qui a un super bon gout en musique etc… lancez une conversation avec lui (ou eux) pour voir les affinités, proposez un café, une sortie, n’attendez pas qu’il fasse le premier pas. L’avantage c’est que vous ne perdrez plus votre temps avec des crush imaginaires sur les réseaux sociaux, si il vous plait, faites avancer les choses par vous-même, prenez le taureau par les…euh… cornes. Si vous êtes courageuse, Il y a aussi Tinder, même si pour moi c’était un immense flop, beaucoup d’hommes aux intentions louches.

Faites confiance à vos copines :

via GIPHY

Demandez-leur de l’aide, après tout, vos copines, surtout les meilleures amies vous connaissent tellement qu’elles ont surement leur petite idée sur quel genre de mec vous irait le mieux. Le copain d’un copain, le cousin du fiancé etc… il doit sûrement y avoir un mec compatible avec vous dans leur cercle. Tentez les « blind dates » avec l’un des candidats, gardez l’esprit ouvert, d’après mon humble expérience, ça marche pas mal les propositions de mes copines, elles arrivent à taper dans le mille des fois.

Votre meilleur ami :

via GIPHY

Si on fait confiance aux comédies romantiques, le meilleur ami fait le meilleur chéri. C’est une pratique à haut risque, votre amitié pourrait peut-être ne pas survivre, c’est à vous de voir ! Ce garçon vous connait par cœur, vous avez partagé beaucoup de bons moments ensemble, vous êtes déjà pratiquement en couple, il vous a vu dans tous vos états avec les cernes, les boutons, en pyjama, votre tête de zombie, les cheveux gras, malade avec la morve au nez, choses que nous filles tentons de garder secrètes par ce qu’on a une image de licorne super sexy à préserver ; lui après avoir vu tout cela il est encore là, et il est toujours là pour le coup de blues, quand vous vous sentez trop seule, quand vous avez envie de rigoler, quand vous avez besoin d’aide, de muscles, de présence masculine rassurante, c’est votre partenaire de crime de toujours. Avouez que ça vous tente maintenant.

Les mariages, les fêtes, les soirées :

via GIPHY

Les mariages sont une source inépuisable de célibataires, solution un peu archaique je sais, mais vous êtes sur votre trente et un, la bonne humeur règne, l’amour aussi, ambiance propice au flirt, je ne vais pas vous faire une leçon, mais allez-y, parlez aux gens, il faut être sociable et garder l’œil ouvert. Même chose pour les soirées auxquelles vos amis et/ou connaissances vous invitent. Le truc à retenir c’est de ne pas focaliser sur un seul mec, vous connaissez le fuckboy ? Le mec à nanas ? Vous en prenez de la graine ! Je vous le redis, c’est de la chasse, le désespoir du célibat, l’horloge biologique qui fait tic-tac, on fonce, go go go !

La famille :

via GIPHY

Dernière solution, la famille, on fait les choses à la tunisienne maintenant. Votre tante qui vous harcèle, allez y carrément « si tu as quelqu’un tu me le présentes », la cousine de votre papa qui n’arrête pas de parler de son fils super ingénieur super beau gosse, super tout, super célibataire qui cherche « bent el hlel », bah vous êtes une super bombasse et « bent hlel » et pas la peine que « khirna yemchi l ghirna » (d’accord restez un peu éloignées des cousins qui sont pratiquement vos frères, on cherche l’âme sœur pas l’inceste). Petite astuce, copinez avec les mamans et les tatas qui ont des fils à marier, si la maman vous aimes le garçon tunisien qui vénère sa maman chérie est déjà dans votre poche.