C’est décidé, je lance mon Blog « mode et beauté » !

Narjess Mizouni, Rym Khouja, Ons H-M, Fatma Zahi… Le net pullule de blogueuses tunisiennes plus douées les unes que les autres. Toujours belles, soignées, leur mission est de nous donner des conseils mode et beauté… rien de bien sorcier (enfin, c’est du moins ce que je pensais) ! J’ai donc décidé d’en faire mon métier ! Si, si !

Hier, Faffou et Douda – mes deux meilleures amies depuis la maternelle – sont passées chez moi. Emmitouflée dans mon plaid gris qui cache tant bien que mal mon pyjama Snoopy, j’évoque un sujet qui tient à cœur à mes BFF (Best friends for ever) : mon avenir professionnel.

Two young women and teenage girl (16-17) lying on bed, smiling, overhead view

Mon dernier projet en date – vente de cookies au porte-à-porte – étant mort-né, elles étaient ravies de me trouver en « cours de recyclage ». Entre deux cupcakes et un chocolat chaud, je décide de leur faire part de la bonne nouvelle. Mon quatrième koonie avalé, je leur lance tout de go : « demain, je lance mon blog mode et beauté, yeaaah. »

Les yeux écarquillés, mes amies se regardent avant d’éclater de rire et d’une même voix s’écrier : « toi ? blogueuse mode et beauté… Tu n’y arriveras jamais !!!!. »

Blessée dans mon égo de self-made woman, je tente de leur expliquer que c’est un métier taillé à ma mesure: «  primo, j’ai du temps, beaucoup de temps ! Secundo, je suis « informatiquement » suréquipée -deux ordis, deux smartphones, une tablette,- toujours connectée, toujours « available ». Tertio, j’adore la mode et je « kiffe le maquillage », je réponds en me léchant les doigts dégoulinant de caramel.

lance-blog_connecte

« Le temps tu en as parce que tu es en vacances depuis deux semaines, mais ça ne va pas durer. En plus, tu as beau être suréquipée, dès qu’on essaie de te joindre au téléphone, il n’y a personne au bout du fil. Et toi tu adores la mode ? Tu ne sais même pas si Chanel s’écrit avec un ou deux n » me rétorque Faffou.

A peine ai-je assimilé les allégations de Wafé, que je dois aussitôt faire face aux allusions de Houda : « Franchement Meleke, toi qui esquives et te caches à chaque fois qu’on veut prendre une photo de groupe, comment vas-tu faire quand il faudra que tu tournes des vidéos, prennes des photos ou que tu assistes à des évènements. »

Mon orgueil de « blogueuse en devenir » piqué au vif, je me révolte : «  Tout d’abord à toi la maline, Chanel ça ne prend qu’un seul n à moins que tu n’achètes tes fringues aux Puces. Ensuite, je suis capable de faire face aux caméras quand c’est moi qui les maîtrise », je rétorque agacée.

Me rendant à la salle de bain pour rapporter un produit ‘tip top’ acheté dernièrement – histoire de prouver à mes deux chipies de meilleures amies que je saurai alimenter mon blog-, je rencontre Meleke dans le miroir : cheveux en bataille, quelques rondeurs, absence totale de maquillage et un pyjama si vieux que je suis surprise de pouvoir encore l’enfiler … Je comprends soudain que j’ai parlé sans réfléchir. Blogueuse mode et beauté, c’est un métier. Il faut être talentueuse et féminine jusqu’au bout des ongles pour le maîtriser et avoir un maximum de fans. Bah oui l’essentiel c’est d’être bien suivie pour appâter les annonceurs pardi !

lance-blog_realite

Ne voulant pas me démonter face aux deux terreurs qui ont descendu mon projet en flammes, je me garde de leur avouer que j’abandonnais l’idée de me lancer dans ce blog mode et beauté…Je passe une heure à leur vanter les mérites de mon shampoing six en un à base d’harissa. Au prochain goûter, j’évoquerai sans doute mon envie de devenir éleveuse d’escargots… j’adore les escargots… surtout en sauce !