La chachia tunisienne, tout un symbole

Notre chère couvre-chef national, rouge sang. Nous parlons bien de la chachia. Elle traverse aujourd’hui une période difficile aussi bien sur le marché local qu’à l’exportation.

Cet article pourrait vous intéresser : Maryoul Fadhila, l’indémodable

Notre chachia a beaucoup voyagé…

Notre chachia locale a plus de succès en dehors de nos frontières semble-il. Elle est très prisée dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest. Elle est surtout portée par les leaders politiques et les dirigeants, perçue comme un signe de pouvoir et d’autorité.

En Tunisie

Après avoir été quelques peu oubliée, la Chachia connaît un nouvel essor suite à la révolution de 2011.Symbole de liberté et d’identité, plus de personnes choisissent de l’étrenner.  Néanmoins, l’avenir de la Chachia reste inquiétant. Pourtant, la créativité ne manque pas.

Avec l’idée de conserver la tradition tout en étant dans l’air du temps, Nesrine, a créé la marque « Tarboush ». La chachia, symbole masculin dans toute sa splendeur, a été revisité pour que les femmes tunisiennes puissent se l’approprier. Des chachia à strass, à perles…

Les chachia de la marque « Tarboush » se déclinent en plusieurs couleurs et thèmes différents. La chachia, un symbole masculin ? Plus maintenant.

La chachia-casquette en avez-vous entendu parler ? Conçu et créé par Cyrine Sanchou Derouiche, fondatrice du The Red Bee concept store El Manar 1, ce modèle de la chéchia tunisienne, se transforme en casquette. Cette chéchia revisitée se décline en différentes couleurs. On la retrouve en rouge, en noir et en écru.

 

En plus

Voici une vidéo filmée par l’Association de Sauvegarde de la Médina de Tunis, dans le cadre du projet MEDNETA qui œuvre pour le développement socio-économique des régions du bassin méditerranéen