Chaussures Louboutin: Soyez une licorne…jusqu’au bout des orteils ?

Après les aliens hyper lookés de Gucci, c’est Christian Louboutin qui nous propose une overdose de couleurs acidulées, a priori, dans le sillage d’Alessandro Michele.

Or, si notre chouchou en matière de shoes a pris les petits « hommes bleus » sous son aile c’est uniquement pour nous préparer à son nouveau coup de génie:

chaussures-louboutin-licorne-brille

Mesdames, Messieurs et tout autre spécimen mordu des Joyaux Magiques, voici la chaussure licorne: colorée à souhait avec un maximum d’effet glitter (attention les yeux, ça brille de mille feux!)

Cet article pourrait vous intéresser : La collection de rouges à lèvres…

Face à un monde qui broie du noir, la mode s’est métamorphosée en une bande de Télétubbies positive. Exit le dark et sa sobriété quasi névrotique, Mr Christian L veut nous faire du bien jusqu’au bout des orteils. Une prouesse qui montre, encore une fois, la volonté de la mode à dépasser les sentiers battus.

I’m calling this « Unicorn skin. » Fancy new sequined boots @louboutinworld of course. #unicornskin #ChristianLouboutin #fw17 #sequinedboots

Une publication partagée par Samantha McMillen (@samanthamcmillen_stylist) le

Mais est-ce vraiment une innovation ?

Marc Jacobs a amorcé ce mouvement pro- fairy tale avec les semelles arc-en-ciel de ses bottes disco. Dans un genre mi-drag queen, mi-lolita, le cool kid de la modosphère a fait fusionner notre passion sans bornes pour cette créature mythique avec le revival du kitsch. Le résultat est pour le moins détonant.

chaussures-louboutin-licorne-gif

Le petit plus des bottines Louboutin, c’est ce côté magique affirmé: il suffit de passer la main dessus pour découvrir une kyrielle de couleurs « enchantées ». Bref, c’est de la féerie créative à l’état pure !

Concernant la commercialisation de ces magnificences plantaires, aucune date n’a pour l’instant été dévoilée…

Pour finir sur une note décalée:

Samantha McMillen, styliste et découvreuse de ces magic shoes a mis en exergue l’expression « unicorn skin »… La SPA va-t-elle porter plainte contre cet outrage à une créature, concrètement issue de la faune, et qui vient de subir un énième caprice de designer ? Affaire à suivre…