Cinq marques qui vont vous faire oublier Zara !

Zara, temple de la branchittude ? Certes mais quand on voit que 99% de la population se rue sur la fameuse enseigne, non par « envie » mais par praticité, on se dit que c’est bien dommage. En effet, style rime avec mix: Un look pointu est un look qui jongle avec du vieux et du neuf mais aussi avec plusieurs marques donc plusieurs univers. C’est ça l’esprit de la mode. De plus, arborer un total look mono-griffe (Zara en l’occurrence ou une autre marque du même acabit) ne pourrait refléter qu’un manque d’imagination et de tact niveau dressing.

Mais ne vous méprenez pas, on n’est pas ici pour faire un réquisitoire ! Bien au contraire puisqu’on a sélectionné, rien que pour vous, cinq marques qui vous sont plutôt familières. Injustement reléguées au second, elles valent pourtant le détour. La bonne nouvelle ? C’est qu’elles sont très abordables tout en proposant des pièces qui, mixées avec une jupe Zara, vous donnera de l’allure, à coup sûr !

La folie Monoprix !

monoprix-image4

Ce n’est plus un secret: une Monoprix mania s’est bel et bien emparé de la rédac. Exit l’option hypermarché et courses du dimanche matin, aujourd’hui, si on file au Monoprix le plus proche, c’est pour mettre le grappin sur LA it-pièce de la saison. Robes longues, maillots de bain, jeans, section homme, femme et enfants… on se croirait chez Zara, à quelques détails près ! Autre bonus: la qualité des pièces est excellente et les prix avoisinent ceux de Zara. Vous pourrez même faire des économies avec votre carte fidélité, de quoi convaincre les esprits les plus réfractaires !

Moralité: Endimanchées, avec Monoprix vous ne le serez plus jamais !   

Parfois, la marque des blogueuses mais pas que !  

parfois-store

Et si Parfois était l’antre de l’accessoire ? Aujourd’hui, les filles dans le vent sont celles qui flairent les dernières tendances avant tout le monde. Il est ainsi logique de « stalker » les comptes instagram de nos it-girls nationales. Celles-ci ne jurent d’ailleurs que par Parfois. Après l’événement « Parfois habille les blogueuses », ces dernières n’hésitent plus à parfaire leurs tenues avec des accessoires de la marque ibérique. Une kyrielle de petits colifichets se déclinent  en sacs, chaussures, bijoux aux allures de gris-gris et solaires décalés, sertis de palmiers et autres fantaisies esthétiques…une énumération qui nous donne des étoiles plein les yeux. Ces mignardises très fashion trouveront sans aucun doute une place de choix dans votre boîte à bijoux.

Le plus: la marque ne jure que par « des prix allégés » pour suivre la tendance sans se ruiner.

Moralité: il suffit PARFOIS d’un rien pour se démarquer de la masse.

 

Parfois à la…Fashion Week Tunisienne !

Lyoum ou la marque franco-tunisienne qui cartonne…outre-Manche ! 

18838857_1694134913960653_8403172798619566125_n

Le revival de Prince

Tordre le cou à un intellect trop snobinard ? Faire une mode cool et pratique ? Abolir les frontières entre les arts ? Toutes ces problématiques sont au cœur des pièces Lyoum. La marque, adulée par les jeunes -mais pas que-, s’est frayée avec malice un chemin dans nos habitudes mode. Trouver dans la même phrase  Serge Gainsbourg et nos mets traditionnels (la salade méchouia ou le couscous !), ce n’est pas burlesque mais juste « lyoumesque ». Une audace vestimentaire qui nous a conquis tout en permettant à la marque d’avoir sa propre griffe. Dépoussiérer nos classiques, se réapproprier des expressions « bateau » pour leur donner un nouvel éclat, démythifier la création en la rendant ludique, voilà le Lyoum spirit. En somme, une mode branchouillarde, qui fait du bien, sans chichis.

Moralité: Le concept « lyoum » s’est implanté à Londres. Une consécration pour ces pionniers du fun qui nous prouvent que suivre ses rêves, ce n’est pas aussi « fantasque » qu’on ne le pensait. 


 London -harissa- calling !

Heritage, le coup de cœur de la rédac !

18901251_689171401275700_1287516794_o

Angélique ou ténébreux ?

Cette jeune marque est le couronnement d’une collaboration entre une modeuse endurcie alias Khansa Ben Farhat et son acolyte, le jeune trader Skander Zouaoui qui ne trouvait justement pas son bonheur chez…Zara ! Ce dernier nous a même confessé qu’il se sentait dans l’urgence de créer. Une frustration qui a débouché sur des créations pour Homme, très « normcore »mais pas que.

C’est lors de nos flâneries dans le village de la mode à quelques heures du coup d’envoi du premier défilé, que ces t-shirts nous ont fait de l’œil. Présentée dans un espace vintage, très New-York des fifties, on a compris que cette mini-collection avait des choses à nous dire au-delà d’un paupérisme affiché. Exit l’exubérance et les couleurs arc-en-ciel, le tandem est revenu aux prémices du t-shirt: blanc -ou noir à dessein-, nets, à la James Dean. Une fureur de créer qui se double d’un retour à l’essence du vêtement tout en ajoutant un détail très singulier. Ces t-shirts arborent en effet un mini-logo où se niche un motif « inspiré des faïences et des carreaux de ciment méditerranéen ». Ce carré est d’emblée promu au statut de « marque de fabrique ». Comptez 65DT pour une pièce dédié à l’homme de votre vie (piqûre de rappel pour la fête des pères) même si à la rédac’, on voue un culte au vestiaire masculin.

Moralité: piquez sans vergogne ces t-shirts qui sont pour la rédac’ ungendered tout en guettant la création à venir de Heritage.

18838513_689171404609033_1707618645_o

Loka et son univers très « bisounours » 

15740885_360594327640323_2598501988431406249_n

Les réseaux sociaux sont une aubaine pour promouvoir une marque balbutiante. La preuve ? Les créations hurluberlues de Loka qu’on a découvert sur la toile. Minaudière panda ou mieux encore très Elephant it-girl, le tout moulé dans des couleurs acidulées, très girly illuminent, au quotidien, notre fil d’actualité. On affiche sa féminité et on ne cache plus une régression presque déconcertante. Une fracture « mode » saluée dans un monde où vivre vite est devenu obsessionnel. Ces créations font ainsi la part belle au syndrome de Peter Pan qui trouve son plein sens dans une pochette glitter, très « fée clochette » revisitée !

Astuce mode (parce qu’on n’a pas pu s’en empêcher): puisque cet été, on va se mettre à la robe feu-de-plancher, une pochette Loka ne serait pas de refus pour twister ce basique. Pensez-y !

Moralité: la création c’est quelques gouttes d’anti-sérieux et une overdose de fun. 

Repost by @jessnarjess #instajess#instafunny#instabag#handmade#MadeinTunisia#fashion#fashiondesigner#Loka 📷

Une publication partagée par benslimenmalek (@loka_by_malek) le

 Cette sélection est loin d’être exhaustive mais avouez qu’on vous a déjà mis la puce à l’oreille. Prochaine destination: instagram pour découvrir des créations aussi frappadingues qu’accessibles ! A vos smartphones, prêtes, likez !