Cinq types de couples voués à l’échec !

Il y a certains couples qui nous donnent sacrément envie…de finir célibataire, entourée de mignonneries félines et puis c’est tout. Aux antipodes l’un de l’autre, trop « collés/serrés » ou seulement pas possible, on a forcément connu un duo qui fait beaucoup plus dans le flop que dans le top. Voici donc les couples voués à l’échec, dignes héritiers du « fiasco » amoureux Sand/Musset ! 

1- Les deux mégalos:

via GIPHY

Se prendre pour le nombril du monde…tous les deux ? C’est assez limite parce qu’au lieu de profiter d’une « simple life » en s’adonnant aux petits plaisirs du quotidien, ce duo, en parfait Narcisse , passera ses journées scotché (EN SOLO) à son téléphone dans l’unique but d’accumuler les « likes » ou devant son miroir (chacun aura le sien bien sûr) en se prenant pour la belle-mère de Blanche-Neige avant que tout cela ne finisse en une course à la « qui sera meilleur que l’autre ? » Narcissisme compétitif et envie permanente de plaire, voici les deux tue-l’amour de notre ère. Bref, obnubilé par son image, ce couple n’ira pas très loin…

2- Le couple « pansement »:

via GIPHY

l’un des deux partenaires a connu un échec amoureux et cherche à être casé  pour oublier celle/celui qu’il croyait être son âme sœur…Prendre l’autre pour la cinquième roue du carrosse, pleurer un bon coup et repartir à zéro n’est pas très juste, surtout quand on sait que « ce(tte) remplaçant(e) » est susceptible de tomber amoureux de vous ! Autant mettre les points sur les i tout de suite ou accepter la rupture. Etre entre l’enclume et le marteau n’est pas la meilleure définition d’un couple épanouie. Conclusion: philanthropie et amour ne font pas souvent bon ménage et puis au pire, il y a le mercurochrome !

3- Liaisons Dangereuses,…en plus gore !

via GIPHY

Ça commence par un petit jeu très excitant et puis…ça ne s’arrête plus ! Passion et attraction physiques, exaltation des sens, mille scénarios très épicés se bousculent dans notre esprit et puis, au bout d’un moment ça s’essouffle, on ne ressent rien sauf peut-être…l’envie lancinante de grimper (encore!) au septième ciel ! Ceci n’est pas une relation amoureuse mais une attirance purement charnelle qui ne risque d’aboutir à…rien !

Cet article pourrait vous intéresser : Les types d’hommes à bannir de sa vie

Même pas à une « amitié potentielle » parce qu’il n’y a que le corps de l’autre qui soit attrayant ! Ce genre de situations est assez complexe. En effet, on devient « accro » à un corps et notre « partenaire » pourrait se sentir « chosifié ». La solution ? En parler tout en évitant d’employer l’isotopie du couple. Autant être sincère et accepter le fait de vivre une relation aussi apathique (émotionnellement) que palpitante et éphémère (physiquement).

4- Le procrastinateur et la girl boss et… vice versa ?

via GIPHY

A force de carburer à 200 à l’heure, on a été charmée par le calme de ce jeune homme. Cool, toujours en mode cocooning, un vrai nounours qui nous a appris à vivre en mode slow-motion sauf que l’exaltation du début a fini par se muer en un ennui mortel: pas de sorties, pas d’activités, pas de « disputes orageuses » pour raviver cette flamme qui chancelle. Trop c’est trop et puis, ce mec est juste un gros flemmard, inutile d’idéaliser et de s’extasier sur une personne qui passe le plus clair de son temps à lézarder sur un canap’. Un couple qui n’est pas sur la même longueur d’onde ne peut pas perdurer et on n’y peut rien, c’est l’échec garanti !

5- Le petit ventre avant tout ! (pour le fun!)

via GIPHY

Ce couple de bisounours jamais à court de bonbons, chocolats, bref de confiseries est de prime abord mignon. Sauf que l’appel du ventre dépasse largement les élans du cœur: tablettes de Milka planquées un peu partout dans la maison, course folle pour finir la dernière part de pizza, stratagèmes malicieusement élaborés pour éviter tout contact avec l’autre en cas d’orgie de bouffe. La mangeaille se fait en solo avec la mention suivante: impossibilité de négociations et de concessions. Ce cas extrême existe hélas parce qu’au final, il n’y rien de meilleur qu’un pot de nutella pour repartir du bon pied, surtout pour un couple égoïstement gourmand. Conclusion: sortez avec un mec un peu blasé quand il ‘agit de bouffe sinon, votre couple ne dépassera jamais l’étape du frigo ou de la dispute pré-dessert !

Après ce déblayage love de cinq couples « clichés » ou « cobayes », la conclusion est assez évidente: un duo qui ne communique pas ou qui est 24h/24, 7j/7 dans la démesure ne peut pas fonctionner et sera voué à l’échec.

Donc, prenez le temps d’apprécier et de découvrir l’autre et faites  de vos divergences un atout. N’ayez pas peur de dire « non », de dire « je t’aime » bref, d’être vous-même. Cela saute aux yeux mais pourtant, à force de vouloir garder son copain ou sa petite copine chéri(e), on devient l’ombre de l’autre, ce qui est bien dommage. Bref, l’amour en solo c’est bien (quoiqu’un peu barbant) mais à deux, c’est cent fois mieux ! Vieil adage d’Amélie Etasse, une « loove » pro !