Coco révolution, le défilé engagé de Chanel!

L’événement le plus attendu de la Fashion Week parisienne est sans aucun doute le défilé Chanel qui a pris place,  comme à son habitude sous la nef du Grand Palais. Après le défilé Automne-Hiver 2014/2015 qui nous avait transportés dans un décor de supermarché,  Karl Lagerfeld arrive encore et toujours à nous surprendre.

Pour l’occasion,  le Grand Palais s’est transformé en « Boulevard Chanel » dans un décor de rue typiquement parisienne au style Haussmanien. Ainsi, c’est la rue que Karl Lagerfeld a décidé de mettre à l’honneur. La rue et ses différents personnages  et styles, une rue où les femmes déambulent la tête haute,  bien dans leurs escarpins!! Encore un défilé aux allures délurées pour Chanel, mais avec une morale qui fait réfléchir… En choisissant un thème pareil,  le célèbre créateur pointe du doigt le fait que la mode vient de la rue. Idée tout à fait vraie quand on voit le phénomène streetstyle sur la blogosphère.

Le défilé commence donc avec des looks très colorés et se prolonge avec des styles plus sobres bien propres à la maison.  Des ensembles blancs et bleus marine agrémentés (of course) des classiques Chanel : les sautoirs en perles,les vestes en tweed revisitées et coupées cropped pour la saison mais aussi le style garçonne que Gabrielle Chanel adorait tant.

défilé-chanel-karl-Lagerfeld

 

Le-défilé-chanel-commence-donc-avec-des-looks-très-colorés

Le défilé se transforme en manifestation engagée à la fin du show. Les invités ont donc eu  la surprise (et la chance) de voir Monsieur Lagerfeld ,accompagné de toutes les mannequins , défiler (ou plutôt manifester) munis de pancartes aux messages pacifistes et féministes : « Make fashion not war » , « Be different », ou encore « Sans femmes plus d’hommes »!

Le-défilé-CHANEL-se-transforme-en-manifestation-engagée-à-la-fin-du-show

Giselle Bündchen, Cara Delevingne et la toute jeune Kendall Jenner étaient les stars du défilé. Militantes et stylées ,sur le podium elles se sont amusées à scander le titre « Who run the world » de Beyonce.

Autour de cette déferlante de styles , Karl Lagerfeld veut nous faire passer un message. La mode, le goût et « le beau » sont relatifs et l’essentiel est d’être différent…

Alors les filles n’oubliez jamais :  » Soyez votre propre styliste,  osez » !!!!