Hommage à Colette : Les meilleures collaborations

Qu’on aime ou qu’on aime moins, Colette est le concept store qui a abordé la mode différemment. Certains l’ont même assimilé à un magazine de mode, se renouvelant sans cesse –la vitrine de la boutique change chaque semaine-. Mais Colette, c’est aussi voire surtout, des collaborations éclectiques, épousant le goût des modistes, geeks ou simples curieux. Focus sur la crème de la crème des collaborations !

OMG WHAT A DAY #coletteforever #colette 📷 @saskialawaks #colettegaragedoor @klyonsnatborn

Une publication partagée par colette (@colette) le


Colette X Yves Saint Laurent

S’il y a deux événements qui ont marqué cette fin d’année, ce sont bel et bien les fêtes –et leur mythique jingle bells- et l’arrivée, en grande pompe, des goodies et autres joyeusetés signés YSL, chez Colette. Rien de très étonnant quand on sait que c’est la maison éponyme qui va s’installer, rue Saint Honoré, en début d’année.

2000 piece puzzle set @ysl #yslcolette #colette

Une publication partagée par colette (@colette) le

Last minute gift bags! #yslcolette @ysl @anthonyvaccarello #cestcommeca @ezrapetronio @casetify

Une publication partagée par colette (@colette) le


Colette X Chanel

On ne sort pas du marché du luxe avec Colette ! Juste avant l’arrivée de YSL, c’est Karl Lagerfeld himself et ses créations qui débarquaient chez Colette. Au menu ? Des t-shirts, les désormais célébrissimes baskets Adidas X Pharrell Williams X Chanel ainsi que les meilleurs clichés de Karl Lagerfeld. Antre de l’érudition, Colette n’aura pas failli à sa réputation et ce, jusqu’à son dernier souffle.

#CHANELatcolette @karllagerfeld @pharrell @justintimberlake #colette

Une publication partagée par colette (@colette) le


Colette X H&M

Du luxe, certes, mais Colette a fait aussi la part belle à des enseignes plus accessibles telles que…H&M. En effet, la collection H&M studio a été dévoilée, en avant-première, chez Colette. Et cerise sur le gâteau : le mastodonte du prêt-à-porter suédois a mis à l’honneur son « hôte» via des pièces épurées aux multiples déclinaisons de bleu.

@hm teamed up with #colette for an exclusive edition #HMStudio in pre-release now in store & online #HM

Une publication partagée par colette (@colette) le


Colette X Comme des Garçons

Des converses Play en passant par les chaussettes à petits pois, la marque nipponne a toujours exposé chez Colette. Loin d’être une surprise, chez Colette, on trouve essentiellement des nouveautés et des pièces « avant-gardistes » -dans les veines de, justement, Rei Kawakubo ou plus récemment Balenciaga-  qui côtoient des produits, vêtements ou livres un peu plus mainstream.

❤️👀❤️ @jasminamelie

Une publication partagée par Common Ace (@commonace) le


Colette X Balenciaga

Ce concept store ne pouvait pas échapper à la fièvre Balenciaga. L’été dernier, un créateur d’un nouveau genre a posé ses « malles » chez Colette. Couleurs rutilantes et pièces « aliénantes », Demna Gvasalia a exposé ses dernières créations mesnwear rue Saint Honoré, comme une rencontre fortuite entre le chic français et l’univers sulfureux du créateur géorgien. Les adeptes de l’univers balenciago-vetements ont aussi eu droit à une playlist 100% fashion week, histoire d’être stylés jusqu’aux tympans.

@vetements_official in store & online #colette #vetements

Une publication partagée par colette (@colette) le


Colette X Vespa

Etonnant ? Pas le moins du monde puisque Colette a épousé, au fil de ses vingt ans d’existence, tous les univers. Collaborer avec la célèbre marque de scooters n’est qu’une pierre apportée à son édifice, le tout, avec un modèle ultra-glamour, mini, parfait pour l’image « chic » de la parisienne.


Colette X… les nouveaux prodiges de la modosphère

Proenza Shouler, Jacquemus ou encore, Saçai, ils ont tous fait « leur » stage là-bas avant de connaître le succès. Label américain –Proenza- ou petit prodige provincial de la mode parisienne –Jacquemus-, ces nouvelles stars de la Fashion Week parisienne ont tapé dans l’œil de Colette, chercheuse de talents émergents qui a su se moderniser sans perdre son identité.

#Jardinsacai last days @sacaiofficial in store & online #colette #sacai

Une publication partagée par colette (@colette) le

« High volt » @forlee_bean #colette #badidea

Une publication partagée par colette (@colette) le


Clap de fin

Mas ce concept store c’est aussi une histoire d’amour maternel sur toile de fond artistique. La boutique, conçue par la maman, a été co-dirigée par Sarah Andelman, la fille. « Colette ne peut exister sans Colette », c’est sur ce tweet, aussi pudique que touchant, que la « maison » a annoncé sa fermeture, gravant ainsi une marque indélébile dans le monde de la mode.

Launch in preview with #TheShoppings & Laurent Melki tomorrow from 6pm #colette

Une publication partagée par colette (@colette) le