Comment démasquer un menteur ?

Dans la vie, il y a les petits mensonges innocents et les petits mensonges blancs, perpétués par des personnes gentilles qui mentent plus pour éviter des peines que par plaisir. Puis il y a les menteurs compulsif, les menteurs sadiques et les menteurs manipulateurs, ceux-là sont à craindre et à démasquer pour s’éviter bien des peines et des désagréments !

Il paraît que l’Homme prononce 6 mensonges par jour, le plus récurrent est « je vais très bien, merci », ce petit mensonge s’inscrit dans la catégorie des petits mensonges blancs ceux qu’on prononce pour éviter de faire de la peine, de s’étendre sur un sujet ou par simple habitude. Ce petit « mensonge » convient à tout le monde et ne fait pas de mal. Mais certaines personnes mentent pour manipuler ou encore pour détruire.

Comment démasquer ces personnes malveillantes ? Il existe 4 comportements communs à tous les menteurs

1 / Le menteur n’utilise jamais le pronom « je »

Non le menteur est trop intelligent pour s’incriminer directement ! Conscient et presque dégoûté par la bassesse de ses mensonges, le menteur va essayer de dépersonnaliser tous les faits qui lui sont attribués. Ainsi, si le menteur est accusé d’avoir trompé sa chérie, il ne dira pas « je ne t’ai pas trompée » mais il préférera la tournure de phrase suivante « il ne s’est rien passé ». Une phrase aussi généraliste que dépersonnalisé !

2/ Le menteur est toujours négatif !

Le menteur emploie un ton très négatif dans son récit, en vue d’accentuer les couleuvres qu’il veut faire avaler à sa victime ! Ainsi, si jamais le menteur a posé un lapin à sa chérie, il aura tendance à catastropher du genre « journée de m****, c’est vraiment la poisse, cette bagnole est trop nulle à toujours tomber en panne au moment où j’ai le plus besoin d’elle, bla bla bla… » au lieu de dire tout simplement « désolé, ma voiture est tombée en panne »

3/ Le menteur est catégorique

Le menteur ne laisse pas de place au doute ou à la nuance. Il est catégorique pour éviter l’apparition de la moindre minuscule brèche pouvant l’incriminer. Ainsi, si vous êtes face à une personne qui utilise à tort et à travers des expressions comme « jamais », « toujours », « bien sûr » « je n’ai jamais », « j’ai toujours » vous êtes en face d’un menteur professionnel à ascendant manipulateur ! En effet, une personne qui dit la vérité ne peut omettre toutes les nuances, tenants, aboutissants et différents points de vue d’une « vérité » !

4/ Le menteur parle trop…

Le menteur est connu pour ses phrases à rallonge, des phrases où il explique son « calvaire » en utilisant beaucoup de mots. À croire, qu’il essaye d’inonder son interlocuteur d’informations dans le seul but de perturber la personne en face, qui finit par abandonner la conversation en route ! Ainsi se profilent les phrases du menteur : « finalement, la journée a fini aussi mal qu’elle n’a commencé, franchement, il est impossible de comprendre comment ce monde dans lequel nous vivons tourne rond. Arriver en retard est une aberration. Ne pas arriver tout court est une honte. Elle m’a appelé, la voiture étant en panne, l’occasion de me faire raccompagner jusque chez toi était trop belle. C’est bien simple, les choses se sont emballées, elle m’a dragué. Je te jure ce n’est pas ce que tu crois, il ne s’est rien passé. » Des fois que vous aurez perdu le fil de cette conversation, le menteur vient tout juste de tromper sa copine tout en lui posant un lapin !

Alors pour récapituler, il ne faut pas croire ceux qui parlent trop, ceux qui sont catégoriques, ceux qui sont négatifs et ceux qui disent rarement « je » ou qui incriminent les autres ! Et puis conseil de grand-mère, ne pas croire ceux qui jurent trop et conseil de Lie To Me (l’incroyable série de Tim Roth) ne faites JAMAIS confiance à une personne qui regarde sur sa droite quand elle vous raconte une histoire… c’est le comportement d’une personne qui est en train d’utiliser tout son talent pour réécrire la « vérité » !