Coup de cœur : la soirée électro-orientale TUNES

TUNES a remis le couvert vendredi 25 mars sur la scène de l’Hôtel Carthage Thalasso. Les mois d’attente en valaient la peine. Avec une programmation électro-orientale pointue et de qualité, l’équipe de TUNES – un mixe entre le nom anglais « tunes » donné à la mélodie et de la capitale Tunis – remporte le prix du meilleur dialogue musical indé en Tunisie !

tunes

Ils nous avait concocté une belle brochette de dj tunisiens et du monde arabe : Maurice Louca (Egypte), Hello Psychaleppo (Syrie), Epi (Tunisie) et Benjemy (Tunisie).

maurice-lucas-tunes

L’égyptien Maurice Louca était sur la scène de l’Hôtel Carthage Thalasso avec son nouvel opus « Salute the parrot ». L’album est un drôle d’objet, sorcier et brumeux, jouet et fouet, dansant et envoûtant, électro et spirituel. On est ressorti de là sain d’esprit et de corps (ou pas).

12919679_1144598538903922_7257915063296720524_n
De l’électro sexy qui vient de Syrie, et qui du coup fait oublier – un peu – les horreurs qui s’y passent. Avec des mélodies bédouines « Mawwals » fusionnées et des arrangements contemporains, Hello Psychaleppo prend la route du reste du monde arabe et de l’univers.

epi-tunes

L’épiphénomène Epi creuse encore la brèche déjà énorme de l’électro chaabi, devenu sa marque de fabrique. Avec son live chez TUNES, Khalel Hentati a porté ses chimères et ses passions pour la funk au top de nos attentes. Après sa participation au festival NABOO dans le désert tunisien, Epi dévoile des symphonies affolantes, qui laissent comme un léger goût de tradition 2.0.

benjemy-tunes

La musique du dj tunisien Benjemy est née de nuits d’improvisation et d’une house charnelle, (re)donnant la foi et une certaine confiance en la bonté profonde de l’électro. On n’a pas été déçu de le voir sur scène à l’Hôtel Carthage Thalasso avec des sample inédits et arrangés.

© photo : SLOWN