3ème journée de la Fashion Week

La 3ème journée de la Fashion Week a été sous le signe de la féminité Tunisienne excepté pour le seul le seul homme designer de la soirée le créateur français Ludovic Winterstan. Les designers talentueux embarquent le public dans un univers féminin, sensuel et gothique.

La soirée a débuté avec le défilé de la marque Atmosphère by Mouna Ben Braham. La jeune créatrice a un univers à elle. Talentueuse, discrète et passionnée, elle dessine ses créations comme des offrandes faites aux femmes. La collection était un alliage entre la simplicité et le chic.

Par ses matières de choix, une recherche dans les coupes et une exigence couture, le défilé était hautement élitiste. Les couleurs pastel dominaient mais sans évincer les couleurs orientales. De la broderie, des fentes et des imprimés fleuris, les robes sont fluides, souvent longues et évasées. La styliste Mouna Ben Braham a offert à la femme un univers sensuel et a été largement applaudie pour cela.

Par la suite, Why Couture by Yosra Aydi a défilé sa collection qui était synonyme de sensualité. Des robes moulantes et souvent transparentes mais aussi des combinaisons et combi-shorts. Le rouge a été le symbole de cette sensualité mais également les coupes originales qui avaient invariablement le moyen de divulguer un peu de chair. Yosra Aydi a offert une collection audacieuse, sans plus, ainsi que la version de la femme moderne, libérée et classe.

Surprenant et marquant, le défilé à l’aspect sombre et gothique de Ludovic Winterstan se détache du reste des défilés de la Fashion Week .

L’art de la façon c’est ce que Ludovic souhaite plus que tout mettre en avant, créer des pièces sur mesure en les faisant évoluer en fonction de la femme qui les porte en mettant l’accent sur une allure, une démarche, une prestance. Les mannequins sont d’ailleurs revêtus de masques pour ne laisser paraitre qu’une attitude, des mouvements.

Le jeune créateur a choisi de travailler autour d’une teinte : le noir qui est omniprésent et pourtant toujours différent grâce à des jeux de texture, des broderies, de reflets. Selon les matières, les lumières, les brillances, les transparences, les opacités, le noir des robes de cette collection n’est en rien monotone.

Apportant une vision ultra féminine du corps, Ludovic Winterstan propose au public une collection sensuelle et résulment moderne aux airs futuristes.

Al Maha by Maha EL Moudir

La marque Tunisienne Al Maha investie l’espace mythique de l’amphithéâtre de Carthage pour nous offrir une collection à la fois minutieuse, séduisante et harmonieuse. Maha El Moudir a su préserver dans ses créations la sobriété et la simplicité promises et reste égale à elle-même.

L’intégralité de ses créations est faite de ses tissus fétiches dont la mousseline et le satin, souhaitant ainsi relancer une nouvelle ligne directrice dans la mode Tunisienne classique pour séduire les branchés de la Tunisie.

Des robes légères pour un cocktail ou une soirée, des pantalons accompagnés de leurs tuniques des combinaisons, des robes longues avec des imprimés fleuris mais également des robes courtes.

 

crédit photo : Yassine HAKIMI