Crush mode : La casquette gavroche !

casquette gavroche

Sans contrefaçon je suis un garçon, version Emily Ratajkowski. Non, vous n’êtes pas en train de lire Les Misérables histoire de rattraper vos lacunes livresques. Et non, on ne va pas parler de Line Renaud, fan inconditionnelle de la casquette gavroche mais de la casquette gavroche en elle-même ! Dépoussiérée et féminisée par Tommy Hilfiger la saison dernière, la casquette gavroche est en passe de détrôner le béret. Toutes les insta-girls se l’arrachent : les millennials (coucou Kendall Jenner, Gigi Hadid e ou encore Kaia Gerber !) mais aussi leurs aînées, à l’instar de l’actrice Diane kruger. Du coup, on se laisse nous aussi tenter par la casquette gavroche.

Cet article pourrait vous intéresser : Crush mode (spécial rentrée) : Kendall Jenner ne jure que par ces baskets !

Garçonne d’un jour ?

Si dans notre imaginaire, gavroche rime avec garçonnet malicieux, personnage hugolien et personne ignare en matière de style , aujourd’hui, la gavroche surplombe les têtes des insta-girls.

Accessoire idéal pour compléter une tenue de jour, comme un bon vieux jean, un t-shirt ou des baskets, en denim ou en daim, version marine ou noir, pour remplacer un « bibi » en soirée bref, les modeuses les plus aguerries la décale et joue avec, cassant ainsi son côté « premier degré » de garçon manqué.

Alors, si vous êtes encore sceptiques, voici nos looks coups de cœur pour ne pas se louper. En avant moussaillon « gavroché » ?

does this work for people too?

Une publication partagée par Kaia (@kaiagerber) le


Version « millennial » girl. Du haut de ses 16 ans, Kaia Gerber auréole la casquette gavroche de cool. On s’en inspire sans plus tarder !

does this work for people too?

Une publication partagée par Kaia (@kaiagerber) le


Quant à Bella Hadid, elle la glamourise avec un rouge ultra-sexy

@desigual 💃🏻🌹

Une publication partagée par Kate Vitamin (@katevitamin) le


Portée par @Katevitamin, la casquette se veut extravagante chez Desigual

Here’s looking at you mutha 👀

Une publication partagée par Diane Kruger (@dianekruger) le