Crush mode : On veut des collants colorés !

On ne pouvait pas parler des sixties sans évoquer les collants…colorés ! Symbole yéyé par excellence -et remis au goût du jour par une certaine Mary Quant-, toutes les filles dans le vent portaient, dans les années 60, des collants colorés. Si on admet que trop de couleurs peut piquer les yeux ou faire « ambiance psychédélique post-hippie », on n’oubliera pas cependant qu’en automne, on a besoin de couleurs !

Cet article pourrait vous intéresser : Shoes addiction : Les chaussures à avoir pour l’automne-hiver 2017/2018

Des collants à la Fashion Week ?

Women Spring Summer 18 Discover the full collection on balenciaga.com and facebook.

Une publication partagée par Balenciaga (@balenciaga) le


Devenus hybrides, les collants ont fusionné avec des cuissardes ou des boots –on se souvient des défilés Versace ou Balenciaga-. Kitsch, tape-à-l’œil bref, un peu trop audacieux, ils sont pourtant IN et sont en passe de détrôner les collants résille, un peu trop destroy pour certaines d’entre vous.

Comment porter des couleurs sans faire sapin de Noel ?

On privilégiera les collants colorés en soirée, afin d’égayer une petite robe noire. Mais si l’envie de débouler au bureau avec des gambettes en délire vous tente –et c’est compréhensible-, choisissez des collants plutôt violine, à glisser sous un jean destroy. On avoue aussi que l’option néo-working girl, façon Emna Sellimi, est très tentante. Il vous suffit justement d’avoir ou de piquer une veste oversize, un jean cropped et des boots ouverts sur les côtés. Pas mal.

16425787_10210386114561856_40740316403538557_n

Working girl en délire avec ce combo parfait !

On s’inspire…

Comme il faut pimenter les journées mornes de l’automne, on opte pour les collants colorés, surtout le week-end ou/et en soirée. La preuve par cinq

 

Alors, ils vous collent à la peau ces collants ?