Crush mode : Le retour du costume de gangster ?

Vue : Blake Lively arpentant les rues de Manhattan non pas avec une jolie robe boho mais avec un costume cravate qui ferait pâlir plus d’un yuppie !

Cet article pourrait vous intéresser : Tendance nineties : Le t-shirt sur… chemise ?

Le costume, l’emblème du pouvoir

Pièce composée éminemment politique, le costard est synonyme de réussite, d’indépendance et de pouvoir. Repris par les muses d’Yves Saint Laurent dans les années 70 –dans son sens le plus littéral-, le voilà qui revient en force avec la veste oversize –porté indépendamment du pantalon de costume- et prônée par Rihanna ou encore Cara Delevingne, version smoking ou tenue de substitution lors des soirées les plus « bling-bling » mais la version qui fait mouche, c’est celle brandie par Blake Lively ou Ellen Degeneres à n’importe quel moment de la journée.

Une pièce à risque ?

Le costume, pour Yves Saint Laurent, est la « pièce » qui fait le plus ressortir notre féminité. Selon le célèbre créateur, porter une pièce d’homme, subvertissant ainsi les « a priori », serait, en substance, un gage d’accroissement de notre potentiel érotique. Cela dit, on avoue que le costume sied plutôt aux silhouettes longilignes voire androgynes. Mais, on pourrait se le réapproprier en l’adoptant façon « aventurière des temps modernes » avec un pantalon bouffant au niveau des hanches. Oser, c’est la règle numéro un du style. Exemple avec un modèle du défilé Ralph Lauren (2016)

ralph lauren

Ralph Lauren prêt-à-porter (2016)

Sinon, pour les plus sceptiques d’entre vous, voici comment vous pourrez adopter le « costume » en trichant un tout petit peu

 

Chapeau melon, bottes de cuir et cravate, on fait un bond dans les années gangster avec cette mode qui continuera à faire parler d’elle, parole d’une Madame Irma de la mode !