Dame Vivienne Westwood, égerie du mouvement PUNK

Vivienne Westwood est une styliste anglaise emblématique des années 70 et 80. C’est à l’âge de 17 ans que cette passionnée de la mode s’est lancée dans une carrière vertigineuse. Et c’est à Londres qu’elle a commencé sa carrière.

Son œuvre
Précurseur du mouvement punk, Vivienne Westwood inaugure sa première boutique Paradise Garage en 1971. Avec le temps, la boutique change non seulement de nom, mais aussi de style vestimentaire pour répondre aux besoins des clients hippies et punk. Et c’est ainsi qu’elle connait le succès. Elle a très vite exposé ses premières créations.
La reine de l’excentrisme a eu la chance d’habiller des groupes comme les SexPistols. Cette occasion en or lui ouvre beaucoup de portes et lui permet de faire connaitre son travail au monde entier.
C’est en 1981 que Vivienne Westwood organise son premier défilé à Londres. Elle a envahi la capitale française peu de temps après. Sa manière de confectionner ses vêtements, son originalité, sont certes peu communes, mais charment le monde entier. C’est pour cela qu’elle a été sacrée plusieurs fois British Designer of the Year.
En 1990, la styliste développe ses collections et lance une ligne de vêtements pour homme. Entre 2004 et 2005, le musée Victoria and Albert Museum lui rend hommage lors d’une exposition célébrant ses trente années de carrière.
Elle a d’ailleurs elle-même confectionné la robe de mariée de Carrie Bradshaw pour le film « Sex and the City ». En 2009, pour bien marquer le coup, elle choisit, comme égérie, la sulfureuse Pamela Anderson. Vivienne Westwood a démontré qu’elle est unique et qu´elle sait faire parler d’elle.

Sa vie privée
Vivienne Westwood a été mariée à Dereck Westwood en 1962. Ils se séparent en 1966. Ensuite, elle s’est mise avec Malcom McLaren. Depuis 1990, Vivienne Westwood est mariée à un homme plus jeune, Andreas Kronthaler.

Vivienne nue !
Encore aujourd’hui, Vivienne Westwood a rendez-vous avec la provoc. La créatrice s’est fait photographier nue, en 2010, par le Juergen Teller. Et c’est, en janvier 2013, lors d’une expo dédiée au travail de celui-ci, que les invités ont découvert le corps tout dévêtu de Dame Vivienne. Encore une fois, elle nous a prouvé qu’elle n’a vraiment peur de rien.