Débriefing : La folie de Jean-Paul Gaultier est contagieuse !

La magie encore et toujours ! C’est à priori le maître-mot de la fashion week haute couture. Si Karl Lagerfeld nous a plongés dans l’univers du conte, Jean-Paul Gaultier, lui, semble vouloir jouer sur le mystère de la femme magicienne, intrigante mais surtout fatale.

C’était hier après-midi, au 8ème arrondissement. Musique funky, silhouettes imposantes et couleurs très pop. Bref, le chapiteau de Jean-Paul Gaultier est aussi chic que choc.

Cet article pourrait vous intéresser : Le défilé Chanel Haute-Couture comme si vous y étiez !

Ce que nos radars du style ont capté :

(hashtag : décryptage de rêve)

  • La bouche rouge vif qui est toujours de mise mais avec des fards à paupières toujours aussi fou ! La mode s’amuse comme jamais. Remarquez, on est chez Jean-Paul Gaultier donc…

debriefing-folie-jean-paul-gaultier-2017-make-up

  • Le chapeau incliné, mi-melon, mi-haut-de-forme, qui semble défier les lois gravitationnelles.

debriefing-folie-jean-paul-gaultier-2017-chapeau

  • L’androgynie était elle aussi au rendez-vous avec des costumes taillés sur mesure pour la femme fatale de Jean-Paul Gaultier. Ça nous fait d’emblée penser aux salles de billard et aux fumoirs du début du XXème siècle. Les rôles semblent s’inverser puisque le dress code féminin est très masculinisé. On adore.

debriefing-folie-jean-paul-gaultier-2017-chapeau-androgyne

  • L’imprimé fleuri : qui se décline à l’infini et est toujours dans une veine fantaisiste. La femme chez Jean-Paul Gaultier ne passe pas inaperçue, loin de là.

debriefing-folie-jean-paul-gaultier-2017-fleurs-bleu debriefing-folie-jean-paul-gaultier-2017-fleurs-jaune-rouge

  • La taille toujours aussi marquée : avec des ceintures métallisées, le pantalon à nœud (bien sûr que vous devez en shopper un pendant les soldes !) et la jupe taille haute, le corset rose poudré porté avec un pantalon taille haute a lui aussi fait des ravages…bref, on ne pouvait pas ne pas fredonner cette chanson de Mylène Farmer parce que oui « sans contrefaçon, je suis un garçon » du moins, chez Jean-Paul Gaultier. Toutes les barrières du genre ont ainsi été balayées d’un revers de manche.

debriefing-folie-jean-paul-gaultier-2017-ceinture debriefing-folie-jean-paul-gaultier-2017-corset debriefing-folie-jean-paul-gaultier-2017-pantalon-noeud

  • Les chaussures « little monster » à la Lady Gaga : avec toujours des couleurs flashy et pour couronner le tout…on n’oublie pas les épaulettes. Un vêtement n’a jamais autant donné de pouvoir à la femme. Enfin, on attendait ça depuis Yves Saint Laurent et sa collection Libération d’ailleurs, on a l’impression que Jean-Paul Gaultier a aussi révisé ses classiques en modernisant la femme déjà libérée et émancipée des années 70. Un vent de provocation souffle sur toute sa collection…

debriefing-folie-jean-paul-gaultier-2017-jupe-haute

In the front row on trouve…

Les premières amours de Jean-Paul Gaultier à savoir Cristina Cordula qu’on aimerait bien voir défiler pour ce trublion de la mode, Arielle Dombsale, Marilou Berry bref, des muses aussi décalées que le créateur !

#SylvieVartan @faridakhelfa @estellelefebure66 #ArielleDombasle #GaultierParis #SS17 #PFW #frontrow Photo by @saskialawaks

Une photo publiée par Jean Paul Gaultier (@jpgaultierofficial) le

Cet article pourrait vous intéresser : Le duo choc de la semaine : Quand Cristina Cordula s’incline devant Jean-Paul Gaultier (et vice versa)!

Sinon, on ne pouvait pas passer à côté de Coco Rocha qui jure fidélité à Jean-Paul Gaultier et ce, depuis plusieurs saisons…alors, à quand le retour d’Agyness Deyn, l’autre « alter ego » du styliste ? Mystère…

@deborah_francois_officiel @marilouberry @girardotana @berengerekrief #GaultierParis #SS17 #PFW #frontrow Photo by @saskialawaks

Une photo publiée par Jean Paul Gaultier (@jpgaultierofficial) le

Voilà les Girls ! Sinon, le show a été transmis en direct et est toujours disponible sur la page officielle de Jean-Paul Gaultier. Et puis merde, God save the king et sa fashion fever !