Crush musical : l’ascension fulgurante de Dhamma !

Voici une nouvelle qui devrait ravir tous les mélomanes décalés, férus de Dragibus (ou le côté bon enfant) et à l’ouïe fine: le duo détonant Dhamma a décroché sa place en finale !

Et on avoue que ça n’était pas une mince affaire. En effet, sortir du lot quand on a fait partie des 500 artistes les plus influents de la scène underground actuelle, c’est assez costaud.

Ce premier défi a donc été relevé haut la main par Sacha et Khalil, nos deux prodiges de la pop « franco-tunisienne ». Prochain challenge ? Briller lors de la finale qui se tiendra le 21 Avril prochain, au point Éphémère à Paris. Et là, si une fois le stade de la consécration atteint, ce duo fusionnel pourra enfin avoir la chance de se produire au Sziget festival aux côtés d’artistes confirmés.

Mais avant, voici un aperçu du travail de Dhamma, une pop qui oscille entre l’ambiance doucereuse de Cocoon, la délicatesse de London Grammar et entre le pep’s des Pony Pony Run Run, le tout modulé sur un arrière fond électronique.

Cela dit, ce qui différencie Dhamma des autres pedigrees émergents, c’est ce brassage ethnique qu’ils ont réussi à mettre en exergue dans leur travail. La musique de ce duo est justement une sorte  de tour du monde musical où toute frontière est abolie.

Bref, voici une démonstration auditive d’un cosmopolitisme à la saveur inégalée ! À consommer sans modération !