EcolibreeTM : Des serviettes hygiéniques lavables made in Tunisia

Fabriquées par des femmes rurales, dans des tissus naturels et absorbants,  les serviettes hygiéniques lavables Ecolibree sont accessibles à toutes les femmes, même celles qui n’ont pas les moyens de s’acheter des serviettes jetables.

 

Ergonomiques, discrètes et pratiques, grâce à des ailes munies d’un bouton-pression, elles peuvent être pliées et stockées dans leur pochette, en toute sécurité avant d’être lavées, séchées et réutilisées.

 
Ce qui a donné l’idée à cette initiative citoyenne, est un constat, pour le moins qu’on puisse dire choquant, prouvant qu’en Tunisie, de plus en plus de jeunes filles traversent leurs cycles menstruels péniblement avec une impossibilité de se protéger durant les règles.
En effet, lors de la visite d’un internat à Makthar, dans le Nord‐Ouest de la Tunisie, l’équipe de «Wallah We Can», de l’association Génération Liberté, a constaté que la mousse synthétique sale des vieux matelas dans le dortoir des filles, était mystérieusement arrachée.
Étonnante et inattendue explication de la part de la responsable de l’internat : «…les filles se servent de la mousse des matelas lorsqu’elles ont leurs règles, pour se confectionner des serviettes hygiéniques » !

 
Cette situation intolérable, qui ne peut qu’avoir des incidences préjudiciables sur leur santé, leur moral et leur scolarité, a conduit les associations Génération Liberté et Enactus IHEC Carthage, à trouver une solution à ce problème, en s’inspirant d’une méthode déjà éprouvée en Inde, avec des serviettes hygiéniques lavables et réutilisables.
Sachant qu’en plus des causes économiques, avec le prix d’achat des serviettes du commerce très élevé pour les populations au très faible pouvoir d’achat, s’ajoutent des raisons culturelles qui interdisent à ces élèves de parler de leurs règles et les condamnant à chercher, seules, des moyens de se protéger. Leur inefficacité les pousse parfois à rater des jours de cours, ou au pire, quitter définitivement l’école.
Compromettant, ainsi, leur scolarité, et mettant gravement en danger leur santé avec des solutions pouvant entraîner la stérilité et conduire parfois jusqu’à la mort, ces jeunes filles ont déclenché la sonnette d’alarme et ont conduit au lancement du premier produit d’hygiène féminine éco citoyen issu du commerce équitable, dans le monde arabe.
Chose qui permettra aux femmes rurales de ces régions de bénéficier, également, d’une nouvelle source de revenus, d’un emploi pérenne et d’une autonomie financière.

 

serviettes-hygieniques-lavables-ecolibree2

 
Il est à noter qu’une femme utilise entre 10 000 et 15 000 serviettes dans sa vie. A l’échelle mondiale, cela représente 45 milliards de déchets mettant 500 ans pour se décomposer.

D’où, une protection réutilisable serait beaucoup plus respectueuse de l’environnement.
L’action «Wallah we can!», initiée par Génération Liberté, concerne 400 internats de la République. Elle est composée de plusieurs volets allant de l’autonomie énergétique à l’autosuffisance alimentaire, en passant par l’amélioration de la question sanitaire et la lutte contre la déscolarisation…Parce que l’hygiène intime est une question de santé publique, et parce que la santé ne peut être une entrave à l’éducation!