Et ce nouveau Wolf & Rabbit, top ou flop ?

Après trois jours de consommation à volonté pour fêter son ouverture, le salon de thé – pub gastronomique Wolf & Rabbit qui vient d’ouvrir à El Menzah 9, a dû faire face à des débuts un peu difficiles.

Suite à cela, les critiques ont afflué sur le site «  On a mangé pour vous ». C’est justement ce qui a poussé la curieuse que je suis, à me rendre sur place pour mener ma petite enquête afin de vous faire part de ce qu’il en est !

 

Finalement, ce mi-restaurant,  mi-bar à jus et smoothies en vaut- il le détour ?

 

Dès mon arrivée sur place, je fus déjà impressionnée par les lieux, un grand espace climatisé avec une décoration moderne et design, un très beau mariage entre bois et métal dans un style industriel avec une touche de fantaisie apportée par des tableaux et des peluches dispersés un peu partout  rappelant  le  conte «  le loup et le lapin ».

 

Puisqu’il faisait beau, j’ai décidé de m’installer sur la terrasse qui était tout aussi jolie avec ses beaux canapés de chez Woodstore. Il y avait même un petit coin vert réservé aux herbes aromatiques.

 

Alors que je m’attendais à un accueil des plus médiocres, j’ai eu droit à un serveur souriant et extrêmement poli qui m’a tendu un menu tellement riche que j’ai mis un bon moment à le parcourir et à le déchiffrer..

Faut dire que la moitié des plats proposés sont  Italiens à base de produits dont  je ne connais  même pas les noms. Heureusement, le serveur a pris soin de tout m’expliquer.

Je n’ai eu à attendre que 10 minutes avant d’être servie.

Après une délicieuse pizza pate fine au saumon et sauce blanche, à 16dt, et un succulent sandwich Tagliata (contre filet, crème balsamique, sauce champignons, roquette, tomates concassées et gruyère) à 9dt commandé par une amie, nous avons eu envie d’une petite douceur pour le dessert.

Nous avons commandé un Mojito raspberry (aux fruit rouges) à 6dt et un généreux Fat pot (un milkshake à la vanille, beurre de cacahuètes, chocolat blanc, caramel et noisettes) à 9dt que je vous recommande vivement d’ailleurs, un vrai régal pour les papilles.

 

Avant de quitter les lieux j’ai tenu à rencontrer le patron de Wolf & Rabbit, Mr. Kais Bedoui, afin d’essayer d’en savoir plus sur la cuisine interne du restaurant. Ce dernier m’a accueillie comme si je faisais moi-même partie de l’équipe en me les présentant .

Au comptoir,  on retrouve Yacine, un talentueux Barista qui s’occupe des boissons froides, à seulement 22 ans ,il exerce depuis  déjà plus de 5 ans  dans ce domaine ( Barista’s, Smugs, Cook’n’co, what’s upp…) . On trouve également Haykel du côté des boissons chaudes avec ses 14 ans de carrière en Italie.

wolf-&-rabbit-cafe-restaurant-tunis-tunisie-ou-sortir-ffdesigner-02

Du côté cuisine , dans le coin pizza,  c’est le brillant Pizzaiollo Fathi Mjajra, connu sous le surnom de « Bach », c’est le meilleur dans son domaine ainsi que le chef Makrem l’ex handballeur reconvertis, le chef Gambero Rosso diplômé de la grande école italienne « citta del gusto » et ancien chef au restaurant « La Cocotte ». Bref, une équipe de haut niveau et un amour incontestable pour la bonne cuisine.

wolf-&-rabbit-cafe-restaurant-tunis-tunisie-ou-sortir-ffdesigner-03

Pour finir et avant de rentrer chez moi émue de voir tant de générosité et le ventre plein, j’ai invité Mr Kais à s’exprimer et voilà ce qu’il m’a dit «  Au départ c’était  parti d’une simple plaisanterie, un rêve lointain qui semblait être surréaliste et aujourd’hui encore j’ai du mal à croire que finalement ce rêve s’est réalisé….Je ne veux pas m’arrêter là, à un simple café comme les autres, je veux que Wolf & Rabbit se démarque des autres, qu’il innove, qu’il soit un concept nouveau où le client est vraiment roi ».

wolf-&-rabbit-cafe-restaurant-tunis-tunisie-ou-sortir-ffdesigner-04

Bref, pour finir je vous invite à aller découvrir les lieux et de juger par vous-même. Moi, je n’ai pas été déçue, bien au contraire, peut-être même que le moment de plus pénible fut celui où je devais faire un choix face aux appétissantes propositions du menu.