Et si on passait tout un été sans bobos ?

© Emma Tempest

Piqûre de méduse, coup de soleil et autres petits tracas, s’il y a une chose qui peut vite nous gâcher notre été, c’est bien un petit bobo. Et ils sont nombreux en cette période de vacances. Et puisque tout nous souhaitons c’est rester en forme et avoir la pêche pour bien profiter de tout ce que cette saison a à nous offrir, on fait ce qu’il faut pour nous en prévenir et le cas échéant, on s’arme pour les combattre.

Cet article pourrait vous intéresser : Les moustiques vous préfèrent ? Voici pourquoi !

Les piqûres de méduse

Les piqûres de méduses, on en a tous eu, surtout durant notre plus jeune âge –parce que depuis, comme sait à quel point ça fait mal, on fait tout pour les éviter. Mais il nous arrive quand même toujours de nous faire piquer, et Oulaa que ça fait mal ! La première chose à faire dans ce cas-là, c’est de vite retirer les tentacules s’il y en a, parce qu’en fait, ce sont ces dernières qui libèrent le venin. Même si c’est un réflexe, on doit d’empêcher de frotter la zone, car on ne ferait qu’étaler le venin urticant ! Ensuite, les astuces sont nombreuses pour soulager l’irritation ; eau de mer, sérum physiologique ou encore pulpe de tomates.

via GIPHY

Coup de soleil

Ce qu’on voulait c’était nous dorer gentiment au soleil, au lieu de cela, on se retrouve avec la peau semblable à une tomate tellement elle est rouge, et brûlante en plus ! Il ne faut pas plaisanter avec cela, c’est ce qu’on appelle une brûlure au premier degré ! On se met de suite à l’ombre, et on boit de l’eau –pour éviter la déshydratation et on s’applique une crème hyper hydratante –voire un après solaire spécifique. Si on a dépassé l’étape coup de soleil simple et qu’on a carrément développé des cloques, on ne les perce surtout pas, et dans l’idéal on demande conseil à un professionnel de la santé.

via GIPHY

Piqûre de vives

Les vives, ces petits poissons piquants qui se nichent dans le sable sont surtout connus de nos amis de la région de Bizerte. Quand on a le malheur de marcher dessus, ce qu’on ressent au début c’est comme une coupure, s’en suit une vive douleur ! Là encore, il y a venin donc prudence. Mais comme ce dernier est sensible à douleur, on peut chauffer la zone piquée à l’aide d’un briquet pour en limiter la propagation. Mais il est toujours plus sage de se diriger vers un poste de secours.

via GIPHY

Piqûres d’insectes

Il n’y a pas à dire, on pourrait presque appeler l’été, la saison des piqûres ! Les moustiques, guêpes et autres insectes mordeurs font la java en cette saison ! La meilleure manière de ne pas en souffrir reste toujours la prévention ; spray répulsif, moustiquaires, et crème anti-moustiques restent nos meilleurs alliés. Mais si malgré cela on s’est fait choppé, on applique une crème apaisante, ou à défaut un glaçon pour rafraichir la zone et limiter l’envie de se gratter !

via GIPHY

Cet article pourrait vous intéresser : Un rhume en plein été c’est la méga galère

Sérum physiologique, une pince à épiler –pour retirer tentacules et épines-, crèmes apaisantes, spray répulsifs et bouteille d’eau ; voilà la base d’une bonne trousse de secours pour un été sans bobos !