La fashion week : Day 2

Hier a eu lieu la deuxième journée de la fashion week dans une ambiance bon enfant qui faisait plaisir à voir. Pour introduire l’après-midi, une table ronde a été organisée en partenariat avec Lamia Bousnina de Musk and Amber Gallery autour de l’artisanat et du design, des notions de patrimoine, de savoir-faire et de créativité. Pour l’occasion, des créatrices tunisiennes inspirées par l’histoire de leur pays étaient invitées pour discuter de leurs débuts, de leurs parcours et de leurs histoires respectives par rapport à l’héritage culturel tunisien. Face à leurs succès, les créatrices Sarah’s Bag, Bela Louloudaki, Nina L, Amel Gaaloul, Shourouk, Amel Smaoui Zampol, Kawther Maamouri et Mariem Besbes étaient là pour nous en dire plus. Une belle échappée intellectuelle pour bien entamer cette deuxième journée.

Place aux défilés et à la folie des grandeurs avec les créations d’Alisha, d’Achraf Baccouch, de Jihene Bejaoui, de Sarah Sakhri et de Ludovic Winterstan. Alisha nous a fait voyager à travers une collection emprunte d’Orient, avec au programme de la broderie, du rose fluo, des ceintures lacées dans le dos et des formes traditionnelles tunisiennes. A son tour, le jeune créateur Achraf Baccouch qui a remporté le prix du meilleur designer au salon NY Now cette année a fait sensation avec un défilé immersif. Le genre de défilé qui raconte une histoire, celle d’Alice au Pays des Merveilles, à la fois évocatrice des adolescentes de Virgin Suicides et de l’univers mélancolique de Tim Burton. Mannequins affublés de nids d’oiseaux et de dentelles noires incrustées de pierres éclatantes ont ainsi défilées sur fond de gazouillis d’oiseaux. Le passage d’après était consacré aux créations de l’Académie des Jeunes Créateurs de Sidi Bou Saïd, présentant ainsi les productions d’Achraf Ben Ammar et d’autres stylistes en herbe fascinées par la mode et la couture.

Jihene Bejaoui à son tour est revenue avec une collection aux airs de déjà vu, soulignant les corps de ses mannequins de transparence, de jeux de velours et de dentelles bordeaux et noires. Une belle ode à la séduction féminine.

Forte de sa collection « écologique » en 2009, Sarah Sakhri a misé cette année sur le cuir, le déclinant sur des plastrons, des empiècements et des incrustations géométriques. Malgré les cafouillis des mannequins sur le catwalk, le travail de la créatrice s’en est ressenti et nous a donné envie d’en savoir plus sur la personne.

Ludovic Winterstan a clôturé le défilé avec beaucoup de classe, empruntant aussi bien au vocabulaire de Jean-Paul Gaultier qu’à l’univers d’Eyes Wide Shut.

Mannequins, créateurs et maquilleurs ont profité d’un bref instant de décontraction à la fin des défilés pour improviser une chorégraphie sur le tube « The shape of you » en backstage avant de partir fêter la journée chez Musk and Amber au Lac.

Aujourd’hui est un nouveau jour et ne vous inquiétez pas, nous y serons toute la journée pour vous faire revivre nos retours résolument mode ! Au programme, les marques Let me be, Al Maha, Zannad, Secret Intime, Mayaswim, Narciso By Seyf Dean Laouiti et bien entendu beaucoup de jolies surprises.