Les Festival Jaou dans sa nouvelle édition 2017

Pour sa quatrième édition, le festival Jaou célèbre cette année la migration et en fait le thème central de ses activités. Si vous avez déjà assisté aux éditions des années précédentes, vous allez adorer celle-ci, si vous ne connaissez pas encore c’est le moment ou jamais !

Il se tiendra du 12 au 16 Mai 2017, et accueillera un grand nombre d’artistes et d’activistes qui seront amenés à réfléchir sur la question de l’immigration différemment. Cherchant à remettre en question tous les préjugés sur ce phénomène, qui aujourd’hui plus que jamais, suscite l’intérêt de l’opinion internationale.

Cet article pourrait vous intéresser : la 2e édition de « Jaou-Tunis » pour la promotion de l’art et de la culture….

L’idée est originale et unique : à la manière d’une caravane suivant le trajet du TGM allant de la Goulette jusqu’à la Marsa, le festival est une plateforme participative en mouvement qui réunit artistes, galeristes, acteurs culturels, chercheurs activistes sociaux et d’autres participants concernés par la thématique de cette édition à savoir : la migration.

Le festival est axé cette année autour de trois idées phares :

1/ Passer les frontières

Tout d’abord un débat autour des frontières qui réunira une trentaine d’intervenants qui échangeront autour de la migration sous un angle socio-politique et économique tout en approchant la question d’un point de vue culturel et historique.

2/ Nation migrante

Il sera question d’une quinzaine de pavillons où quarante artistes travailleront autour de l’idée de la migration comme axe central sous le commissariat de Lina Lazaar. Une ou plusieurs œuvres verront le jour autour de la migration dans chaque pavillon. Placés entre la Goulette et le Kram, ces ateliers seront animés par des artistes de toutes les disciplines. Il y aura des musiciens, des acteurs, des photographes et des danseurs. A l’image du festival, les créations seront originales et uniques !

3/ Tourdes galeries

Il s’agit d’un parcours de galeries se situant entre la Goulette et la Marsa et qui donnera l’occasion aux visiteurs de découvrir toutes les expositions qui y sont présentes.

Dans le pari d’envahir les rues et de faire de l’art un levier pour discuter de sujets d’actualités tel que la migration, Jaou instaure une nouvelle dynamique culturelle se basant sur les débats et l’échange et dans laquelle le public a son rôle à jouer.

Le petit plus de cette édition ? Cette année le festival Jaou est connecté symboliquement avec la Biennale de Venise puisque la Tunisie y est présente par un pavillon national, une initiative du Ministère des affaires culturelles tunisien et sous le commissariat de Lina Lazaar. L’œuvre est en fait une performance intitulée « The absence of Paths » et qui traite le thème de la migration.

Cet article pourrait vous intéresser : Jaou-Tunis 2015 : l’Art et la Culture pour tous

Vous l’avez compris, cette édition se voudra exceptionnelle et riche et il ne faut surtout pas la rater. Sachez que 53 artistes de nationalités différentes participeront à cet évènement, 40 intervenants en provenance de dix pays (Tunisie, Maroc, Algérie, Emirates Arabes Unis, Liban, Egypte, France, Grande-Bretagne, Allemagne et Italie) seront présents pour un nombre de visiteurs qui atteindra les 10000. Si vous voulez en faire partie, retenez bien les dates !

Ce que vous devez savoir : Le festival est gratuit et ouvert au grand public et sera ouvert dès 09h30 du matin. Pour plus d’informations sur l’évènement, vous pouvez consulter le site web.