Ces films qu’il faut absolument visionner avant sa mort

Il y a les films qu’on a détesté ; de véritables navets. Il y a ceux que nous avons adoré ; des merveilles. Et puis, il y a ceux qui ont complétement changé la face de notre existence, ceux qui nous ont ébranlés, qui nous ont touchés au plus profond de notre être ! Ceux-là font généralement l’unanimité et quand ce n’est pas le cas, ils provoquent des discussions sans fin qui rendent ces chefs-d’œuvre encore plus exceptionnels !

FFDesigner a dressé sa liste de film d’exception. Une sélection de chefs-d’œuvre qui nous ont fait rêver, qui nous ont fait pleurer, qui nous ont poussés à voir la vie autrement.

 

Fight Club :

fight-club-movie-poster-1999-1020215604

Sorti en 1999, ce chef-d’œuvre signé David Fincher est rapidement devenu un incontournable dans la vie de chaque cinéphile. L’incroyablement méchant et intrépide Tyler Durden (Brad Pitt) et le magnifiquement insipide narrateur dont le prénom ne sera jamais abordé (Edward Norton) ont donné une dimension extraterrestre à ce film qui prend tout son sens dans les dernières minutes ! Une pure merveille qui critique le monde moderne dans lequel nous vivons à grand coup de métaphores et d’image cachées que nous vous invitons à retrouver !

Memento :

Memento

Sorti en 2000, ce film signé Christopher Nolan a le don de nous tenir en haleine de bout en bout ! Le héros (Guy Pearce), victime de troubles de la mémoire suite à un traumatisme crânien, cherche l’assassin de sa femme. Pour ne pas oublier les nouvelles personnes qu’il rencontre ou les indices qu’il récolte, il se tatoue sur la peau tout ce qui peut lui être utile. Entre émotion profonde et pression incommensurable, ce film nous brise le cœur quand à la dernière minute nous comprenons le pourquoi du comment !

The Usual Suspects :

xl_usual_suspects-affiche

Dans la série des films qui prennent tout leur sens à la dernière minute, nous appelons Usual Suspects à la barre. Ce Chef-d’œuvre sorti en 1995 est signé Bryan Singer. Son casting 5 étoiles (Kevin Spacey, Benicio Del Toro, Gabriel Byrne, Stephen Baldwin, Kevin Pollack…) et son scénario exceptionnel ont valu à ce film tous les lauriers !

Mulholland Drive :

David_Lynch_Mulholland_Drive_2001_Affiche_04

Il y a les films et il y a les lynchismes, ces productions qui t’emportent, t’habitent, te transportent, que tu crois comprendre mais qu’au fond tu ne comprends pas du tout !! Et dans la longue liste des films réalisés par David Lynch, il y en a un qui ressort plus que les autres ; l’incontournable Mulholland Drive sorti en 2001. Casting incroyable, scénario extraterrestre, image à couper le souffle et cette drôle de sensation de faire partie de l’intimité des deux héroïnes (Naomi Watts et Laura Harring)… une merveille à regarder et re-regarder et à regarder à nouveau pour espérer comprendre 10% de ce que voulait nous communiquer le réal’ !

21 Grammes :

21-gramme

Sorti en 2003, ce film signé Alejandro González Iñárritu avait marqué les esprits de par son casting (Sean Penn, Naomi Watts, Benicio Del Toro, Charlotte Gainsbourg…), sa mise en scène très spéciale et son sujet ! Du début à la fin nous sommes happés par l’émotion à fleur de peau de tous ces personnages. Une tension se dégage de ce film qui nous fait couler des larmes de douleur. 21 grammes étant le poids de l’âme… nous vous laissons imaginer l’intensité de ce film…

The Fountain :

The-Fountain

Les fans de Hugh Jackman vont être triplement servi(e)s ! Dans ce film sorti en 2006, Aronfsky met la barre des émotions à un niveau tel, que durant 96 minutes vous aurez les yeux embués. Tantôt scientifique, tantôt conquistador, tantôt homme en transe… il est néanmoins toujours amoureux… Un amoureux, qui dans sa quête de sauver sa bien-aimée, flirte avec l’immortalité pour enfin se rendre compte qu’on est tous voué à mourir… Le film est le récit de trois voyages initiatiques entrelacés que nous serons tous amener à faire un jour.

Into The Wild :

into-the-wild

Sorti en 2008, ce film de Sean Penn est une merveille sous tous ses aspects : plans serrés d’une rare beauté, images de nature à couper le souffle, ascenseur émotionnel troublant et puis cette force d’interprétation du jeune et talentueux Emile Hirsch. La puissance de ce film est décuplée par sa bande son incroyable ! Cette histoire vraie (qui retrace l’existence de Christopher McCandless) nous émeut et nous conforte dans l’idée que « Happiness only real when shared » (« Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé »).

Forrest Gump :

Forrest_Gump

« la vie c’est comme une boite de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber » cette phrase rendue célèbre par le film Forrest Gump (sorti en 1994 et réalisé par Robert Zemeckis) résume parfaitement le destin incroyable d’un jeune garçon qui avait tout pour échouer dans la vie mais qui a réussi dans tous ce qu’il a entrepris. Un peu par hasard, un peu par naïveté, un peu par magie… Forrest Gump est un film qui prend aux tripes et nous fait voir la vie autrement !

I Am Sam :

i-am-sam

Dans la série des films exceptionnels où l’émotion est le maitre mot, comment passer à côté de I Am Sam, un film sorti en 2001 et signé Jessie Nelson ! Ce film est une ode à l’amour inconditionnel qui anime un père et sa fille. Un père attardé mental et sa très jeune fille surdouée sont séparés par les autorités, dès lors commence une lutte injuste et inégale ! De l’émotion, de l’amour et des larmes… ce chef-d’œuvre est porté par un Sean Penn bluffant et une Dakota Fanning au sommet de son art à l’âge de 7 ans.

Requiem for a Dream :

requiem-for-a-dream

Ou la descente aux enfers de quatre personnes accros aux amphétamines, devant faire face à une pénurie de drogue et d’argent. Sorti en 2000, ce film de Darren Aronfsky brise les tabous, dénude la vérité et lève le voile sur ces paradis artificiels qui brisent des vies. Ce film est fort de ses acteurs, de sa bande son et de ses images bien tournées, crues et sans artifices… un chef-d’œuvre qui a marqué son temps !

Orange Mécanique :

orange-mecanique

De l’ « ultraviolence », du sexe, de la méchanceté gratuite et des scènes cultes, ce film de Stanley Kubrick, sorti en 1971 est un classique ! Les droogies, leurs 400 coups et cette fin de film épique donnent tout son sen au mot « machiavélique » ! Ce chef-d’œuvre vous promet 136 longues minutes de gêne douloureusement exquise !

Je Vais Bien ne t’en Fais Pas :

je-vais-bien-ne-t-en-fais-pas

Sorti en 2006, ce film français de Philippe Lioret est empreint d’une émotion pesante du début jusqu’à la fin. Les personnages sont tristes, nostalgiques, doux, attachants. Les relations sont difficiles, amères, intenses. La douleur est réelle, omniprésente, étouffante. La fin est sans issue et la révélation invraisemblable. Ce film est troublant et le jeu des acteurs est poignant à l’image d’une lame affutée…

7 pounds :

7-pounds

Sorti en 2007, ce film de Gabriele Muccino est un crève-cœur mené de bout en bout par un Will Smith exceptionnel qui cherche la rédemption. Tout au long du film, il cherche 7 personnes à sauver, pour se racheter. Toutefois, il ne s’attendait pas à retrouver l’amour… Ce film bercé de silence et de tristesse, est d’une rare beauté.

La Cité des Anges :

La_Cite_des_anges

Comment parler de film qui ont changé la face de notre monde sans évoquer l’une des plus belles histoires d’amour du cinéma. The City of Angels est un film de Brad Silberling qui a vu le jour en 1998 et qui retrace l’histoire d’amour improbable entre un ange et une chirurgienne. Leur solitude et leur bonté mutuelle bravera les interdits et donnera naissance à un amour limpide, profond, sincère, inconditionnel… Ce film est la preuve que rien n’est acquis et que le bonheur est éphémère, douloureux et si fragile…

Êtes-vous d’accord avec notre sélection ? Quels sont ces films qui vous ont tant touchés ? faites-le savoir dans les commentaires !