Le Forum de la Francophonie, entre échange, débats et espoir

La francophonie, qu’est-ce que c’est ? On entend ce terme partout, tout le temps et très souvent, on le corrèle à de vieilles embrouilles entre deux dirigeants… Avec le Forum de la Francophonie, on a pu découvrir les vrais enjeux et les visées de cette notion –devenue aujourd’hui concrète- qui a vu le jour il y a une cinquantaine d’années.

La Francophonie : un seul terme pour diverses interprétations

Afin d’anticiper sur le Sommet de la Francophonie qui aura lieu l’année prochaine en Tunisie, l’Institut Français et l’Alliance Française de Tunis ont combiné leurs efforts afin de préparer un forum pour l’occasion. Le but est d’y introduire le public à cette notion vieille d’un demi-siècle, tout en balayant leurs préjugés et leurs appréhensions. Dans « francophonie », on trouve le français, une langue de plus en plus délaissée par la nouvelle génération au profit de l’anglais. Souvent pour des raisons pratiques ou pour être « cool » -le rock est, par exemple, foncièrement lié à l’anglais, ce qui lui confère ce côté rebelle et sauvage-, le français perd de plus en plus de voix dans les suffrages tout en continuant à coexister avec la langue mère des pays « francophones ».

Langue dérivée du latin, le français rebute par ses innombrables règles, son aspect « bienséant » et sa rigidité linguistique mais ceci n’est pas totalement vrai. Légitimer la « coolitude » et la richesse du français faisait aussi partie des « Nouveaux Défis » de la francophonie. Mais le clou du spectacle a sans doute été le showcase du jeune rappeur français Orelsan qui, via un verbe décapant et une aisance orale hors-pair a su démontrer que le français a bel et bien été lifté.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

T’es de Orléans je suis avec Orelsan!!👌

Une publication partagée par kebe (@demba__aboubacar) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Quand vous aimez une langue et qu elle vous le rend bien …

Une publication partagée par Mehdi Kattou (@mehdikattou) le

Des invités de choix

De Monsieur Poivre d’Arvor, l’Ambassadeur de France en Tunisie en passant par l’ex-ministre de la justice française, Christiane Toubira, des invités cinq étoiles ont débattu sur les défis et les enjeux économico-culturels en Tunisie tout en mettant en avant la valeur ajoutée de la francophonie. Entre art, culture, économie et éducation, les échanges étaient riches et témoignaient d’un amour inégalé pour la Tunisie et pour son peuple ouvert à l’autre. La reconnaissance envers l’apport « bourguibiste » a jalonné chaque table ronde insistant encore une fois sur l’imprégnation de la génération soixante-huitarde de culture française tout en étant consciente de sa propre identité, chose qui semble se perdre au fil des générations.

Ce forum a été comme un électrochoc pour nous. Tellement de projets vont –et sont en cours- d’élaboration pour la jeunesse tunisienne, de quoi infirmer la parole de tous ceux qui disent que  notre avenir est flou.