Franca Sozzani tire sa révérence au monde des tendances

Le 22 décembre 2016 fut un jour noir pour l’Italie mais aussi pour tout le monde de la mode. La très respectée Franca Sozzani est décédée à Milan en cette fin d’année, provoquant une grande tristesse auprès des stars, des mannequins et de ses suiveurs.

franca-sozzani-tire-reverence-deces-anna-wintour

Anna Wintour, sa grande amie et son homologue du Vogue USA, a notamment parlé d’une « personne chaleureuse, intelligente, drôle et plus efficace que le Sphinx pour garder un secret », saluant « sa détermination, son courage, sa beauté, son imagination sauvage, et sa manière totalement originale de faire fusionner les problèmes sociaux et la mode ».

A leurs tours, Kanye West, Marc Jacobs, Madonna, Carla Bruni et bien d’autres lui ont rendu hommage sur les réseaux sociaux.

 

Cet article pourrait aussi vous intéresser : Pour ses 70 ans, Dior rend hommage à ses 7 directeurs artistiques à travers un livre

Franca Sozzani s’est également fait connaître pour ses multiples collaborations avec des artistes contemporains comme Vanessa Beecroft et des photographes de mode talentueux comme Mario Testino.

Chef de l’édition italienne du magazine Vogue Italie de 1988 jusqu’à sa mort tragique, Franca était une personne appréciée pour son franc parlé et ses positions à contre-courant des tendances. Née en 1950 à Mantoue (Italie), c’est en femme téméraire et déterminée que Franca a construit sa carrière de journaliste de mode. Femme d’action mais aussi femme d’engagement, elle s’opposait aux lignes éditoriales classiques, bousculant les codes de bienséance si présents dans la mode. Elle fait paraître un numéro consacré aux beautés noires, un aux femmes rondes (Vogue Curvy) et un dénonçant l’excès de chirurgie esthétique chez les jeunes femmes, refusant toujours de se cantonner à des sujets dépassés et compatissants.

Cet article pourrait aussi vous intéresser : Man Ray : l’homme qui a changé la face de la photographie mode

Après L’Uomo Vogue (Italie), Condé Nast Italia, Vogue Bambini (Italie) et Lei (Italie), c’est chez Vogue Italia que Franca Sozzani se révèle et impose ses points de vue, parfois de manière provoquante mais toujours avec beaucoup de classe, de détachement et d’humilité.

Franca-Sozzani-tire-reverence-deces-Nicolas-Sarkozy.jpg

En mars 2012, Nicolas Sarkozy la fait chevalier de la Légion d’honneur en France. Plus tard, elle s’est vue remettre le titre d’ambassadrice de bonne volonté auprès des Nations unies, devenant une des personnalités les plus influentes au monde.

© photo à la une : Photographed by Peter Lindbergh for Vogue