Haute pâtisserie : Immersion dans l’univers de Frédéric Cassel

La gourmandise est un péché capital certes, mais chez Frédéric Cassel gourmandise rime avec plaisir, découverte(s) et exotisme. Voyage au cœur d’une pâtissière haut de gamme qui nous a fait (un peu trop) saliver.

Cet article pourrait vous intéresser : HUAWEI : Lancement de la nouvelle série NOVA vers un renforcement de son positionnement

On oublie les calories

Chez cet artisan-artiste, on ne fait plus halte aux calories. En effet, les douceurs « haute couture » élaborées par Frédéric Cassel et son équipe nous invitent à un voyage sensoriel sans précédent. Sa pâtisserie est une synergie qui allie différents sens –le goût , le toucher, l’odorat et l’ouïe – pour une expérience gustative hors-pair. Ainsi, on fut initiés à la pâtisserie haut de gamme qui, contrairement à la pâtisserie classique, se distingue par le choix des « matières premières », dont la provenance est d’emblée connue par M. Cassel et qui, de plus, est un gage d’excellence en matière de qualité.

Goûter du Cassel deviendrait une expérimentation des saveurs et un challenge pour notre palais, habitué à une alimentation basique, très « speed ». On savoure une crème goût vanille des îles, on déguste le croustillant d’un feuilleté et on fond pour le mariage de la douceur de la framboise et du côté iodé des fruits de mer, en gastronomie, chez Frédéric Cassel.

« À Tokyo, acheter Frédéric Cassel, c’est du luxe. À Casa, c’est la découverte. En France, c’est du plaisir… »

Il est donc primordial, pour bien manger, d’y mettre le prix qu’il faut. La pâtisserie haut de gamme viserait, du moins en Tunisie, un fin gourmet aux poches bien remplies. Quoiqu’un tunisien lambda puisse, pour le plaisir des sens et pour un dépaysement ponctuel, s’offrir une douceur signée Frédéric Cassel. Rappelons aussi qu’en Tunisie, le concept de « Haute Pâtisserie » est encore flou voire méconnu pour la majorité d’où l’appréhension que certains clients pourraient avoir en découvrant les prix des créations « de saison », de celui qui a fait ses armes chez Fauchon avant d’intégrer la classe de M. Hermé.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Mille feuilles

Une publication partagée par Frédéric Cassel Tunis (@fredericcasseltunis) le

Une pâtisserie philanthrope

Mais autre le fait de lever l’ambiguïté sur la notion de haute pâtisserie, via notamment des ateliers tout public, rappelons que Frédéric Cassel tient à former son équipe dans une visée « d’échanges » entre les chefs-pâtissiers. Humaniste et rablaisien par sa fougue de bien vivre, en savourant chaque instant de sa vie, tout en étant proche de ses clients et de ses apprentis, le chef insiste sur cette idée de partage des connaissances. « La pâtisserie c’est du plaisir et de la générosité. » dixit le chef.

Toutefois, cet humanisme dépasse les frontières de son laboratoire pour atteindre la République Dominicaine. En effet, Frédéric Cassel fait partie de l’équipe Cacao Forest, un organisme qui milite pour une production de cacao durable et, de facto, pour une consommation éco-responsable.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Save the Earth, it’s the only planet with chocolate! 🌎🍫 #wednesdaywisdom

Une publication partagée par Valrhona North America (@valrhonausa) le

Gourmandise, partage, audace et vie, voici les maîtres-mots de la philosophie « casselienne ».

Frédéric Cassel Haute Pâtisserie/ Salon de thé/ Restaurant Boulevard du Lac 2 -1053 Tunis- Tunisie