Gloire au dessin à la GHAYA Gallery

coup-de-crayon-dessin-ghaya-gallery-art-tunisie

L’exposition du peintre Mohamed Akacha vient tout juste de se terminer. Qu’à cela ne tienne,GHAYA Gallery enchaîne avec une nouvelle exposition, regroupant cette fois plusieurs artistes tunisiens et internationaux autour du dessin contemporain.

 

Ces hommes et ces femmes viennent d’horizons différents mais sont issus de formations artistiques proches, que ce soit la formation académique reçue aux beaux arts ou l’apprentissage intuitif en autodidacte. À travers l’exposition « Coup de crayon » qui se tiendra du 22 octobre au 13 novembre à Sidi Bou Saïd, ces artistes nous prouveront encore une fois que l’art est une affaire de ressenti et d’imagination…

coup-de-crayon-dessin-ghaya-gallery-art-tunisie-03

La galerie associe pour l’occasion les artistes Jallel Ben Abdallah (Tunisie), Oussama Troudi (Tunisie), Sofia Hihat (Algérie), Thameur Mejri (Tunisie), Fedele Spadafora (USA), Selima Karoui (Tunisie), Mohamed Lekleti (Maroc), Sedek Lamri (Algérie) et Victor Remere (France).

Les idées des artistes sont ici posées sur une toile, un canson ou un kraft à l’aide de la mine de plomb, du rotring ou du fusain. Parfois, des coups de pinceaux viennent souligner des objets ou des personnages mais ne sont là que pour compléter une composition, non pour la dominer.

coup-de-crayon-dessin-ghaya-gallery-art-tunisie-01

Le dessin se fait outil de recherche et propose une nouvelle interprétation des volumes et de la perspective. Lorsque le spectateur se met face aux dessins de Victor Remere et Fedele Spadafora, une impression quasi photographique nous saute aux yeux. Précision et minutie sont de rigueur.

 

En fameux peintre tunisien, Jallel Ben Abdallah propose une création graphique, profondément avant-garde et moderne. Bien que l’esprit de ses profils de femmes à l’antique soit omniprésent dans son travail, il est parvenu à s’intégrer dans ce group show contemporain avec lucidité et cohérence. Sofia Hihat et Oussema Troudi questionnent les notions d’espaces et de temps à travers des compositions géométriques où le vide paraît presque angoissant. La ligne et le rond fonctionnent à l’unisson.

coup-de-crayon-dessin-ghaya-gallery-art-tunisie-04

Selima Karoui et ses personnages perdus dans la toile s’inscrivent dans une tendance plus introspective où les vides et les pleins sont parfaitement maîtrisés.

Pour les amoureux des rébus et des légendes, vous trouverez votre bonheur avec les dessins de Mohamed Lekleti et de Thameur Mejri. Collages, aplats de couleurs et contours au fusain viennent donner vie à des personnages mythologiques, sans humanité mais terriblement touchants. Ils racontent des histoires fantastiques et mystiques à la fois, cherchant à représenter le mouvement par l’abstrait et par des traits posés au hasard du processus de création.

coup-de-crayon-dessin-ghaya-gallery-art-tunisie-02

Sedek Lamri s’intéresse quant à lui avec onirisme à la jeune génération algérienne en leur édifiant des portraits sans têtes et sans visages aux traits déformés par l’isolement et la frustration.