Et si le grunge était re-devenu glamour ?

L’engouement pour la crasse est de retour. Mainstreamisé au début des années 90, suite au défilé « scandale » de Marc Jacobs pour Perry Ellis, la mode grunge serait plutôt une tendance qui toucherait les parias de Seattle. Les enfants pauvres des bas-fonds de Washington s’échinaient à se trouver « un look » avec les codes du bord afin : de manifester leur dégoût quant au faste des eighties mais aussi, pour mettre à nu un mode de vie régi par la pauvreté. Aujourd’hui, le grunge devient « glunge » c’est-à-dire qu’il se glamourise. Il serait même teinté de luxe.

Cet article pourrait vous intéresser : Le maillot de foot, plus mode que jamais ?

La mode descend dans la rue ou la rue s’infiltre dans les podiums ?

Initialement, le look grunge était constitué de vêtements trop grands récupérés du Secours Populaire ou chinés chez Emmaüs. S’ajoutent à ces « pépites », une crasse fièrement revendiquée –grunge signifierait, selon Le Dictionnaire du Rock de Michka Assayas « crasse »- et un bonnet de laine qui cacherait la moitié d’une tignasse qui n’a pas été shampooinée depuis des mois. Le grunge, c’est sale et c’est gras, encore plus sale et oversized que le look punk mais avec cette étiquette de misérabilisme collée à tout vaurien qui l’arbore. Toutefois, aujourd’hui, le grunge est bankable. La chemise de bucheron crassouillette et volontairement oversize est moulée dans des tissus nobles. Elle a aussi été récupérée par le marques de fast fashion avant de trouver une place de choix dans le vestiaire de l’anti-Grunge par excellence, celui du hipster. Idem pour les jeans déchirés et/ou bleach –javellisés- qui ont la cote et qui, complètent très bien des Dr Martens flambant neuf, portés par un/un élève studieux/se qui chercherait à s’encanailler, le temps d’une « party » -rappelons au passage que ces mêmes chaussures furent interdites en France en 1996 pour tout ce qu’elles véhiculaient d’immoral-. Bref, le grunge, c’est so glamour, so chic, et ça coûte un sacré fric.

Y/PROJECT AW18 now available at @doverstreetmarketlondon / #yproject Backstage shot by @matthieulemairecourapied

Une publication partagée par Y/PROJECT (@yproject_official) le

ANGEL USB CHAIN & MORE – EXPLORE FALL WINTER 2019 COLLECTION www.ssense.com @ssense

Une publication partagée par VETEMENTS (@vetements_official) le

Le grunge : « c’est ce qui fait le sens de la vie »

Pour un élève des nineties, peut-être. Pour Kurt Cobain pionçant après un fix, aussi. Mais aujourd’hui, le grunge, c’est le sens du style. De sous-culture, il est devenu un rituel, un passage quasi-obligé pour nos ami-e-s de la fashion sphère. La preuve, en image

I’ve got that feeling 🔥 weekend mode begins in 3,2,1….

Une publication partagée par Olivia Frost (@oliviabynature) le

going to download fest tomorrow yay finally seeing manson in concert 🤘🏻

Une publication partagée par LYDIA 🍒 (@deaddsouls) le

@theststyle

A post shared by Hailey Baldwin (@haileybaldwin) on

Vous pouvez aussi shopper cette pépite de chez Bershka, à moins que vous ne vouliez  vous encanailler en bonne et due forme en piquant le jean bleach de votre grand frère

Bershka 99DT900