Comment se débarrasser des habitudes toxiques

Fumer, se ronger les ongles, se tortiller les cheveux ou même s’assoir de manière affalée  ou se plaindre tout le temps; les exemples des habitudes toxiques ne manquent pas ! Et on en a tous au moins une dont on voudrait bien se libérer. Peut-être même avez-vous déjà essayé, mais votre expérience s’est soldée par un échec ?

Cet article pourrait vous intéresser : 10 Personnes toxiques à bannir de notre vie

C’est que certaines habitudes toxiques sont tenaces !

via GIPHY

Pourquoi c’est si difficile ?

Ce qui est certain, c’est que se débarrasser des habitudes toxiques est loin d’être une opération facile ! En premier lieu c’est dû au fait qu’elle est bien ancrée dans notre cerveau, enregistrée comme un automatisme. En second lieu, étant un cheminement programmé, une habitude toxique est bien plus facile à mettre en place qu’un nouveau comportement. Il est donc bien plus difficile de renoncer à une mauvaise habitude. Enfin, notre cerveau, borné comme il est, est convaincu que cette habitude, puisqu’on a pris l’habitude de la refaire, ne peut être que bénéfique. C’est sûr que se plaindre à la moindre occasion ne peut que faire du bien à notre corps, n’est-ce pas ?

via GIPHY

Avant toute chose : bien se préparer

C’est bon, vous y avez réfléchi depuis un moment, et vous êtes convaincu qu’il  n’y a qu’une seule chose à faire ; abandonner ces habitudes toxiques qui a fini à vous nuire à vous et à vos proches ! C’est déjà là un bon pas, mais cela ne suffit pas pour s’assurer la réussite dans cette entreprise. Comme on l’a dit plus haut, ce n’est pas évident du tout et pour plusieurs raisons. Il vaut donc mieux mettre toutes les cartes de son côté pour s’assurer la réussite. On établit donc un plan d’action, avec des étapes claires à suivre, un substitut si notre habitude est liée à une dépendance, une échéance pour se lancer enfin, et pourquoi pas un système de paliers ?

via GIPHY

Pour garder le cap : On reste motivé

Lorsqu’on veut changer des habitudes toxiques, c’est en quelque sorte comme on reprogrammait son cerveau. Ce n’est donc pas facile du tout, ni amusant tous les jours d’ailleurs. Il n’est donc pas rare de souffrir d’une baisse de la motivation. Et lorsque cela arrive, c’est la porte grande ouverte vers la rechute. Autant retrouver sa motivation au plus vite ! Pour cela, marquer les étapes que l’on s’aurait préalablement déterminées sur notre plan d’action sera une sorte de petites victoires, mais l’on peut aussi s’auto féliciter à chaque jour supplémentaire que l’on tient. Certains choisiront de prévoir carrément un système de récompenses. C’est chacun son système !

via GIPHY

Pour ne pas rechuter : on anticipe

Quand on prend le temps de réfléchir à l’avance à ce que l’on s’apprête à entreprendre, cela nous permet de visualiser le déroulement de la chose, et par la même, d’imaginer les obstacles que l’on peut rencontrer. Cela ne veut pas forcément dire qu’ils arriveront forcément, mais pour s’assurer la réussite, autant faire comme si et s’y préparer. Des situations particulièrement difficiles que l’on ferait mieux d’éviter, des environnements qui favorisent cette habitude ou encore des états d’esprit durant lesquels on risquerait d’être plus fragiles et donc plus enclins à retomber dans ses habitudes toxiques ? Autant mettre toutes ces possibilités à plat et préparer un plan d’action pour les gérer.

via GIPHY