On connait ENFIN l’héritière de Riccardo Tisci !

©️ Photographié par Théo Wenner

La fin du règne Tisci nous a toutes secouées et pour cause: Riccardo était à la tête de l’empire Givenchy depuis douze ans. Grand absent de la Fashion Week prêt-à-porter, Givenchy était à la recherche de la perle rare, du Graal en matière de mode pour remplacer celui qu’on croyait éternel. Le dévolu fut ainsi jeté sur… Clare Waight Keller, l’ancienne directrice artistique de Chloé. Pendant ce temps, le bruit court que Ricardo semblerait tenté par l’aventure Versace…

2017. CLARE WAIGHT KELLER. NEW ARTISTIC DIRECTOR. SHOT BY STEVEN MEISEL.

Une publication partagée par GIVENCHY (@givenchyofficial) le

Ce que cette nouvelle sous-entend… Un renouveau total chez Givenchy puisque contrairement à Riccardo Tisci; l’univers de Clare est beaucoup plus bohème, très 70’s et foncièrement sensuel et doux que celui de son prédécesseur.

Exit donc l’excès, les fioritures, les contrastes et le côté darkside. Avec son vestiaire romantique et « apaisé », Clare devrait jongler avec la griffe de la maison et son propre univers afin de nous faire dépasser l’ère Tisci. On avoue que le challenge est de taille.

Fraîchement élue, Clare s’attellera à une collection Haute Couture qui permettrait à Givenchy de « passer à la prochaine phase de son parcours unique. » selon les termes de Bernard Arnault, directeur de l’empire LVMH.

Cet article pourrait vous intéresser : Irina Shayk nue et sexy pour Givenchy

On comprend ainsi que la maison souhaiterait bousculer ses propres codes avec ce choix, à priori, stratégique. On serait même tenté de dire qu’il y aurait comme un flirt avec la tendance « féministe» qui a ébranlé les maisons Lanvin et Dior. En effet, ces maisons ancestrales ont deux pionnières de l’esprit néo-féministe en guise de directrices artistiques. Avec respectivement Bouchra Jarrar Et Maria Grazia Chiuri; Clare ferait ainsi partie de cette nouvelle vague de créatrices aussi douées qu’affranchies.

Le compte à rebours est lancé et on a l’impression que toute la « modosphère » attend Clare au tournant ! Alors, aura-t-elle la bénédiction des adorateurs de Tisci ? Patience, rien n’est encore joué !

Cet article pourrait vous intéresser : Fashion Week prêt à porter: Final Destination… Paris !