«Histoires d’Artisans»… au coeur de la Médina de Tunis

actualités tunisie-news tunisie-mode-beauté-fashion

En partenariat avec MEDNETA, qui encourage la créativité artistique et les Artisans en milieu historique pour promouvoir le dialogue culturel entre les pays du bassin méditerranéen, l’ASM organise, le 13, 14 et 15 mars 2015, une manifestation culturelle autour de l’Artisanat.

Il s’agit de la 5e action du programme MEDNETA, intitulée « Histoires d’artisans », et elle aura lieu dans la Médina de Tunis.

Cette manifestation consiste en une intervention urbaine sur un édifice historique, incluant des travaux de restauration mineure, ainsi que des ateliers et des activités de promotion dans ces édifices et à leurs alentours.
Objectif : la valorisation des arts et métiers de la Médina de Tunis, qui renferme un indéniable savoir-faire artisanal et représente un grand pôle touristique, et ce, à travers un programme riche et varié.

LE VÉCU DES ARTISANS

Les vendredi et samedi, à Dar Lasram, ainsi que le dimanche à Dar Larsram II (rue Bir El Hajjar),ne ratez pas la projection de ce film documentaire de 55 minutes,mettant en avant des artisans de la Médina et leur passion au métier, tout en nous livrant leurs espoirs quant au devenir de leurs activités.

Trois projections sont prévues la matinée (11h) et l’après-midi (14h et 16h).

Histoire-d'artisans-tunis-medina-tunisie1

En outre, une cartographie des ateliers artisanaux de Tunis a été élaborée par l’ASM,pour une visite du grand public, les vendredis et samedis.

Cette carte sera disponible au siège de l’ASM au Dar Lasram, 24 rue du Tribunal, et/ou distribuée par des volontaires coiffés de chéchias sur la Place de la Kasbah.

Histoire-d'artisans-tunis-medina-tunisie2

DOIGTS D’OR

Les vendredi et samedi, de 10h à 17h, Dar Lasram (rue du Tribunal), ouvrira ses portes à l’atelier «Doigts d’or», qui mettra en scène des artisans chevronnés en plein labeur, alliant modernité et authenticité, tels que des peintres sur bois, des sculpteurs sur plâtre, des dinandiers, des brodeurs ou des nattiers…

Une opportunité pour attirer l’attention d’un jeune public sur l’attractivité et la vulnérabilité de ces métiers, afin d’en assurer la relève et la pérennité.

LA LEGENDE DE LA CHECHIA

L’un des points d’orgue de cette manifestation sera marqué par l’inauguration d’une exposition consacrée au produit phare de l’artisanat tunisien, la chéchia, le vendredi à 16h, au Souk des Chéchias.

Les différentes étapes de confection de la chéchia, des illustrations diverses de son évolution, ainsi que des photos sélectionnées d’un concours de «selfies» lancé par l’ASM, illustrant des personnes revendiquant leur attachement à la coiffe derrière la bannière «keepcalm and wear a chechia», seront exposés.

Cette exposition se poursuivra les samedi et dimanche, et inclura une discussion décontractée et interactive avec un maître-artisan bonnetier, qui nous en dira plus sur les subtilités du métier, le système traditionnel d’organisation, les problèmes rencontrés ainsi que les défis à relever afin de préserver le secteur.

Histoire-d'artisans-tunis-medina-tunisie3

ATELIERS INTERACTIFS : ARTS CALLIGRAPHIQUE ET MUSICAL

Un atelier interactif se tiendra, également, le dimanche, au Dar Lasram II, de 10h à 17h, avec un premier volet en coopération avec l’Association Tunisienne des Arts Calligraphiques, autour de ce métier souvent méconnu.Quatre artisans spécialisés dans les arts calligraphiques auront l’occasion d’exprimer leurs talents.

Un second volet valorisera le métier de fabrication d’instruments de musique et tout particulièrement le luth, aujourd’hui menacé de disparition.

Histoire-d'artisans-tunis-medina-tunisie4

JEUNES DESIGNERS ET MÉTIERS TRADITIONNELS

De jeunes designers partageant une passion commune pour le savoir-faire traditionnel et soucieux de modernité, organiseront une exposition/vente, le dimanche 15 mars de 10h à 17h, au Café M’rabet, l’un des plus anciens et authentiques cafés de la Tunisie.

Pour donner suite à cet évènement, l’ASM organisera une exposition/vente au Salon National de la Création artisanale, du 24 avril au 3 mai 2015 au Kram, ainsi qu’un concours de design prévu avec les villes partenaires du projet MEDNETA suivi d’une exposition itinérante à l’étranger.

HISTOIRE D’ORFÈVRE

L’actuel Souk El Berka était un souk pour la vente des esclaves jusqu’en 1841, pour être, par la suite, occupé par des bijoutiers, producteurs et vendeurs d’objets en or.

Une rencontre-débat animée par le Maître de Guilde de l’Orfèvrerie, est programmée le dimanche, au Café M’rabet, à partir de 15h, pour nous éclairer sur les rouages du métier, l’évolution du secteur, ses points faibles et les opportunités à venir.