JCC 2016 : on a vu le film égyptien « Haram El Gasad » de Khaled El Hagar.

Les « Péchés de la Chair » ou « Haram El Gasad », est un drame intimiste qui met en scène un trio d’amoureux, issus de la classe paysanne égyptienne. L’action se déroule aux prémices de la révolution de 2011.

Synopsis :

Fatma est une jeune femme, belle et sensuelle qui vit dans une ferme avec son mari, Hassan, bien plus âgé qu’elle, le temps s’écoule avec ennui. Loin du Caire et de la Place Tahrir où se mobilisent les révolutionnaires, chaque jour plus nombreux. Un jour, Fatma, assiste stupéfaite à l’arrivée soudaine d’Ali, son ancien amant, emprisonné pour meurtre et cousin d’Hassan. Profitant des troubles et du désordre régnant dans le pays, Ali, réussit à s’échapper de prison. Il trouve refuge dans la ferme où travaille Hassan, pour le compte de Mourad, un propriétaire prospère, autoritaire et antirévolutionnaire.

Ali est jeune, beau, grand et fort comme un athlète, il rappelle à Fatma leurs ébats amoureux et fougueux, lui confirme son amour et lui fait des avances. Fatma désire tellement Ali, son grand amour qu’elle devait épouser avant sa condamnation ! Elle qu’Hassan, malgré ses efforts et prises répétées de viagra, n’arrive pas à satisfaire sexuellement. Fatma tente de résister, mais en vain, elle cède à l’appel de la vie et du plaisir sexuel. Mais les amants qui se retrouvent la nuit en cachette, seront surpris par le propriétaire qui fera semblant de ne rien savoir. Hassan veut marier Ali à la fille d’un travailleur d’une ferme voisine. Fatma ne peut l’envisager encore moins l’accepter ! Elle demande à son amant de trouver une solution.

L’intrigue se poursuit selon un tempo lent et sur fond de rituel quotidien et d’ébats amoureux, dont les scènes sont délicatement suggérées par souci constant d’éviter toute censure.

La vie de Fatma sera un calvaire et celle des autres protagonistes basculera de façon tragique.

« Haram El Gasad » est un film au tempo lent, parfois très lent, mais à découvrir absolument.

Il dresse le portrait d’une Egypte partagée entre celle à caractère traditionnel et celle à la liberté exprimée par la nouvelle génération. Le film dépeint aussi le caractère assez égoïste voire brutal d’une certaine classe nantie, riche et corrompue.

haram-affiche haram-image

Détails du film « Haram El Gasad » :

Pays : Egypte

Réalisateur : Khaled El Hagar

Type : drame

Année de production : 2016

Interprétation : Ahmed Abdlaa, Mahmoud, ZakiFateen, Mahmoued El BAZAWI, Nahed El Sebai, Salwa Aly

Durée : 124 minutes

Quelques mots sur le réalisateur :

Khaled El Hagar est né en Egypte, en 1963. Il est licencié en droit et collabore avec le réalisateur Youssef Chahine. Il poursuit des études supérieures en réalisation en Angleterre et obtient son diplôme en 1994.

Khaled El Hagar remporte plusieurs prix, en 2011, avec son film « El Shooq » (Désir) ; il a déjà réalisé sept longs métrages.