« The Blue Whale Challenge », le jeu en réseau meurtrier

Trois drames en Tunisie : un jeu en réseau a poussé trois jeunes adolescents au suicide par pendaison, dont un le dimanche 18 février dernier! Nous présentons toutes nos condoléances aux familles des enfants défunts … Que Dieu leur donne la patience d’endurer cette douloureuse épreuve et qu’Il accueille leurs âmes dans Son vaste paradis …

1-183

Depuis 2015, un jeu en réseau appelé  » Blue Whale game  » ou « Blue Whale Challenge » né en Russie a déjà fait plus de 130 adolescents morts en Russie…  Ce jeu morbide  a donné lieu à trois drames en Tunisie dont le plus récent date de dimanche dernier à Sousse…Il a poussé trois jeunes adolescents au suicide par pendaison…  La première victime est une fille retrouvée pendue dans sa chambre… Elle s’appelait Amel Korbi, elle avait 14 ans et vivait à Monastir. La deuxieme victime est un jeune garçon originaire de Zaghouan. Il s’appelait Mehdi Belkhaoui et enfin, la troisième victime est un jeune enfant de 11 ans retrouvé pendu dans sa chambre le dimanche 18 février dernier à Sousse.

Ce jeu est loin d’en être un en fait… Des tueurs en série se cachent derrière l’application… Il s’agit d’un administrateur qui donne 50 challenges à relever aux joueurs dont le dernier est de se tuer. À chaque fois que le joueur en relève un, il est valorisé en le glorifiant avec photos à l’appui sur la page Facebook…   Si par malheur, le joueur refuse de relever un défi, l’administrateur qui a pris le soin de pirater les informations personnelles  de l’enfant, le menace de faire tourner sur internet des rumeurs graves sur sa vie. Ainsi, l’enfant se voit-il quasiment obligé d’appliquer à la lettre les ordres de l’administrateur…L’application espionne ses joueurs à travers des caméras au point où les joueurs se sentent réellement menacés et harcelés. Ils donnent des preuves réelles en donnant au joueur de vrais indices : tu portes un pull bleu, la voiture de ton père est grise…Les administrateurs de cette application arrivent meme à leur envoyer des SMS et les appellent sur leurs téléphones tard la nuit pour les réveiller avec de vraies voix d’hommes et de femmes!

À l’heure où vous lisez cet article, beaucoup d’enfants sont en train de jouer à ce  » jeu mortel» ! Soyez aux aguets quant au comportement de vos enfants… Peut-être sont-ils juste au 20 ième challenge qui leur demande d’écouter le lien d’une musique triste à 4h29 du matin sur le toit de leur immeuble… Ou peut-être sont-ils encore au 10 ième challenge qui leur demande de se blesser la main en dessinant une baleine au scalpel sur leurs bras… Surveillez de près vos enfants, vos neveux, ceux de vos amis, de vos voisins, ouvrez le dialogue avec eux posez leur des questions subtiles et intelligentes sans avoir l’air d’être un inspecteur de police… Montrez leur qu’ils peuvent tout vous raconter et parlez-leur des drames qui ont eu lieu à cause de ce jeu… Expliquez-leur que se cachent derrière ce « jeu » des tueurs en série …

 

Attention tout de même à ne pas attiser leur curiosité au point où ils voudront essayer car des enfants tunisiens ont témoigné en disant:  » quand on commence ce jeu, on ne peut plus s’arrêter. On est hypnotisé comme ensorcelé et de plus on est menacé. » Les adolescents les plus fragiles psychologiquement, ceux qui ont le moins confiance en eux, qui ne sont pas proches de leurs parents, ont le plus de chance de succomber au suicide, qui est le 50 ième et dernier challenge…

Je lance un cri Sos à tous les parents : ne laissez jamais vos enfants seuls utiliser les tablettes. Youtube est à utiliser en votre présence sous votre surveillance ainsi que Facebook et compagnie… Ne faites jamais confiance à internet et ne laissez jamais vos enfants sans contrôle devant les écrans… Pitié, n’achetez pas de smartphone ni tablettes à vos enfants en les laissant les utiliser sans aucune surveillance ! Combien d’enfants ont leur propre tablette qu’ils utilisent dans leur chambre … Avec tout ce qui circule librement sur internet, c’est tout comme si vous les laissiez seuls dans la rue ou pire encore …

Enfin, chers parents veillez à donner beaucoup d’affection à vos enfants… Donnez beaucoup d’amour, soyez à leur écoute et ne les éduquez pas par la peur, par la violence verbale ou par la violence physique et l’interdit… Vos enfants doivent se sentir en confiance avec vous, ils doivent pouvoir se confier à vous sans avoir peur de vos réactions… Faites-en des adolescents épanouis et équilibrés émotionnellement grâce à votre affection et à vos paroles positives et encourageantes. Faites-en vos meilleurs amis pour que vous ne rompiez jamais le lien entre vous …

 

Encore une fois, toutes nos sincères condoléances aux familles des enfants défunts …