Les hommes sont-ils prêts à porter la jupe ?

Alors que les femmes se sont réappropriées des vêtements qui étaient à l’origine des vêtements que seul les hommes pouvaient porter, nos homologues masculins ne sont jamais allés piocher dans nos placards. Les femmes ont bien adopté le pantalon dans les années 1960, mais la plupart des hommes boudent la jupe.

Pourquoi ?

Cet article pourrait vous intéresser : Vêtements 2 en 1 ou vêtements hybrides, qu’est-ce que c’est ?

Que ce soit le jean boyfriend, la salopette ou le costume, les femmes adoptent les codes vestimentaires masculins, mais pas l’inverse. En effet dans nos sociétés patriarcales, une femme qui veut s’élever socialement doit adopter des codes masculins afin de se faire reconnaitre en tant que sujet et non en tant qu’objet. Au contraire, un homme qui empruntera des codes féminin, ne sera pas pris au sérieux et sera vu comme inférieur et facilement ébranlable.

La jupe est vu comme un objet de désir. En la portant avec une paire de talon haut, elle érotise le corps de la femme qui la rend d’autant plus vulnérable. Essayez de courir en jupe et en talon, vous verrez, vous aurez du mal. Et c’est cette passivité que les hommes craignent. La jupe représente pour de nombreux hommes l’accès facile au corps de la femme.

Pourtant, les traditionnels kilts portés par les chasseurs écossais et les shorts de basketteurs XXL, ne sont rien d’autre que des jupes-culottes, mais représentant la virilité masculine.

Lorsque les femmes dans les années 60 adoptent le pantalon, elles le font pour des raisons pratiques.

Défilé Prada Printemps/été 2019

Prada lors de son défilé automne/hiver 2018 rappelait « que les femmes devraient être débarrassées de toute sorte de harcèlements, peu importe leur tenue ». La marque, a voulu cette même logique de révolution sexuelle subversive dans sa collection homme printemps/été 2019.

Prada a décrit ces fameux shorts comme des « minijupes pour hommes ». Ses jupe rappelle la révolution sexuelle des années 60, retranscrit dans notre époque où hommes et femmes revendiquent l’égalité.

La jupe pour les hommes correspond toutefois à plusieurs logiques : celle de l’égalité qu’exprime la mixité des vêtements, et celle de l’érotisation du corps masculin. La mode ne croit donc plus au côté binaire du genre.

Le kilt revisité, version 2018, très loin du style chasseur écossais

Jean-Paul Gautier arborant fièrement la jupe lors de la clôture de son défilé