People sphère: Les Kardashian / West, un couple toujours aussi fascinant ?

Amour, gloire et scandales ? Voici ce qui auréole le King et la Queen West. Lui ? C’est un rappeur qui a redessiné, bon gré mal gré, les contours du bling-bling. Un univers sulfureux mais non sans une certaine classe. Pour parfaire ce tableau ? Des tenues sobres, des pièces griffées mais anti-clinquantes à la Snoop, bien avant qu’il ne s’amourache des hoodies oversize. 

Cet article pourrait vous intéresser : 40 ans et …toute sa tête ?

Elle ? C’est la reine du scandale. Souvent comparée à Paris Hilton car ayant connu les mêmes frasques à ses débuts (rien ne vaut une sextape bien hard pour buzzer avant l’ère Instagram & co) elle a su tirer profit du scandale qui a fait sa renommée. Abonnée à la Une des tabloïds outre-Atlantique, Kimmy est devenue, en l’espace de quelques années (et grâce à une image flambant neuve)  une épouse accomplie, une mère de famille comblée et une business woman qui n’a rien à envier à Oprah Winfrey !

Les West ont même poussé le vice jusqu’à gagner l’estime d’une Anna Wintour qui les exécrait à un tel point qu’elle refusait qu’on prononce le nom de « Lady Kim » dans les couloirs du Vogue US.

Des débuts pas très glorieux pour la reine du selfie
Des débuts pas très glorieux pour la reine du selfie
kardashian-west-couple-fascinant-love
Et puis c’est le coup de foudre avec Kanye

Un retournement de situation digne des meilleures tragi-comédies !

La comm’. Quatre lettres de noblesse qui fascinent les West. Loin de manquer de fric, c’est le « chic » qui leur faisait défaut. Aujourd’hui, Kim est vénérée au sein de la fashion sphère. De vulgaire starlette, elle s’est hissée au rang d’influenceuse voire de Muse. Olivier Rousteing n’a d’yeux que pour cette reine du néo-chic. Le jeune créa’ n’hésite pas à la défendre, bec et ongles, sur les plateaux-télés.

« La personne qui me donne le plus envie de créer aujourd’hui, c’est Kim » dixit le DA de Balmain chez Ruquier avant de stipuler « Elle assume ce qu’elle fait et elle est une grande féministe. « Mais ce pouvoir qu’exerce Kim sur la mode dépasse la génération des artistes de moins de 30 ans pour atteindre le « Kaiser » de la mode, Karl Lagerfeld. Le digne héritier de Coco ne tarit pas d’éloges sur le « style » de Kim K. Ce dernier l’a d’ailleurs shootée plus d’une fois…

Quant à Kanye, il n’influence pas les créateurs mais joue dans leur Cour. Ayant cultivé une espèce de Folie des grandeurs (qui au passage lui sied à merveille), l’interprète de Wolves a fondé Yeezy, une marque à son image: audacieuse et cash. Retour au premier fan du clan Kardashian/West, Olivier Rousteing, qui ne rate aucune occasion pour (sur)valoriser la marque de son « ami »  » c’est une très belle marque. Quand ça fait un chiffre d’affaires, c’est une marque ».

Haters gonna hate
Haters gonna hate

La relève des West ?

Est assurée par les bambins du clan: North et Saint ! Biberonnés aux réseaux sociaux, les « it-kids » du couple mènent la mode par le bout du nez, volant presque la vedette à leurs parents !

Encore trop jeune pour piper mot, Saint est moins présent que North sur la scène médiatique. Toutefois, on ne s’inquiète pas pour son avenir: Le « m’as-tu-vu » coule indéniablement dans les veines de cette « drôle de Famille » !

she has no clue what 100 million followers means but she’s excited cause i’m excited lol thanks for the follows and the love 💯

Une publication partagée par Kim Kardashian West (@kimkardashian) le

Happy end ?