Karl Lagerfeld : Le kaiser de la mode n’a presque pas pris de rides !

Si avec la disparition de Pierre Bergé, on croyait avoir enterré une époque, l’anniversaire de Karl Lagerfeld nous met du baume au cœur. Le « designer » artistique, comme il se targue de le dire, a fêté hier son 84ème anniversaire. Totem pour toute une génération de créateurs, Karl a pourtant bataillé pour se faire un nom.

Cet article pourrait vous intéresser : News black&White : Voici à quoi ressemble la collab Vans X Karl Lagerfeld !

Homme mystère ?

via GIPHY

C’est suite à la parution de la biographie « journalistique » d’Alicia Drake qu’on a compris l’origine de la rivalité entre Saint Laurent et Karl Lagerfeld. Arrivés ex-aequo au concours organisé par le Secrétariat International de la Laine, leurs chemins se croisent avant de prendre chacun son envol. Si Saint Laurent a très vite entrepris de fonder sa maison, Karl a opté pour la « sécurité » et a préféré se perfectionner. Après avoir fait ses armes chez Balmain, Jean Patou (en prenant le soin d’évincer la concurrence) ou encore Chloé, c’est chez Chanel qu’il va devenir le Grand Karl, celui qui a su juguler la crise par laquelle passait la maison. Il a ainsi compris que pour prospérer, il fallait garder l’esprit de Coco. C’est entre modernité et tradition qu’il a oscillé, sans jamais faire de fausses notes.

Toutefois, si Karl et Yves se sont querellés, c’est à cause d’un certain Jacques de Bascher. Dandy, il était l’alter ego d’Yves et la muse de Karl. Quant à la mode, les deux génies de leur époque avaient une griffe différente. Karl était éclectique, parfait érudit allemand et chaste. Yves était beaucoup plus passionné, fragile et ne pouvait vivre sans un cercle d’amis « douteux ». Bref, l’un est parti, l’autre demeure, patriarche de la mode, héritier modèle de Gabrielle, homme aux mille visages, toujours maître de lui-même.

Karl Lagerfeld au XXIème siècle

On lui connaît des « métamorphoses » plastiques, une addiction au « coca zéro » et un attachement particulier à choupette, son chat et « muse ». Il a aussi dévoilé sa véritable année de naissance à Paris Match -1933 donc- après des décennies de mystère. Karl a enfin lancé une marque éponyme, pilote toujours les maisons Chanel et Fendi et ne compte surtout pas s’arrêter là. Collaboration avec Van’s, lancement d’une marque de cosmétiques, culte voué à l’art du teasing…Karl semble être comme Coco, atemporel et inépuisable. « Une légende vivante » à qui on doit des citations culottées et bourrées d’humour ! Voici un top 3 des meilleures prouesses linguistiques de l’Ikonic Karl Lagerfeld

“De toute façon, je n’ai pas besoin de faire des courses puisque je ne mange jamais”

via GIPHY

“Voyez la vie en rose, mais n’en portez pas !”

via GIPHY

“L’élégance n’est ni une question de porte manteau, ni une question de porte-monnaie”

via GIPHY

On applaudit ?

via GIPHY