Khomsa d’or : L’habit traditionnel fait peau neuve

actualités tunisie-news tunisie-mode-beauté-fashion

L’habit ne fait certes pas le moine, mais reflète notre personnalité, notre identité et accentue notre authenticité. Surtout quand il s’agit d’un vêtement ancestral, qui sous la couture, le doigté et le savoir-faire de nos jeunes stylistes se transforme en pièce unique qu’on porte avec grâce et élégance.

 

khomsa-dor1

 

C’est dans cet esprit que vient de se dérouler la 17e édition du concours de la mode artisanale tunisienne « Khomsa d’Or », ce rendez-vous devenu incontournable pour l’ensemble des artisans-tailleurs, designers et passionnés de l’habillement artisanal.

La thématique vestimentaire de l’année 2015 a été « La Jebba Féminine ». Un vêtement typiquement masculin hérité des influences andalouses et turques qu’il soit garmassoud, khamri, khamria, sakrouta, harir, souf,chmûsouharbla, tissée en laine, soie ou toile de lin (quamraya  ou haiek) qui devait se transformer en un accoutrement résolument féminin, confortable, moderne et pourquoi pas audacieux.

À travers les superbes modèles qui ont défilé sur le podium à Gammarth dans la soirée de samedi écoulé, on imaginait les heures passées par les artisans hautement qualifiés, à coudre et broder lesharj, les galons, les passementeries, toutes ces bordures singulières de lajebba, fermla, badia, sadria, mentân, et du saroual. Chacune des pièces exigeant des techniques et des spécificités particulières.

 

khomsa-dor2

 

Le fil d’argent a côtoyé les paillettes et les cannetilles dorés pour mieux orner les pièces présentées et mettre en avant la mutation que connait un secteur en perpétuelle quête de renouvellement et d’adaptation avec les exigences de la vie contemporaine et pourquoi pas les diktats de la mode made in Tunisia.

400 créateurs et designers tunisiens ont essayé de relever le pari de l’excellence de « Khomsa d’Or »…

Le trophée d’or a été décerné aux stylistes Najoua Ben Salem pour les habits événementiels et MadihaTrabelsi pour les tenues quotidiennes. Le trophée d’argent a été attribué à JamilaDhouibi et celui de bronze à HechmiMiladi.

Et parce qu’on se lasse jamais de voir le talent et la créativité tunisienne défiler. Les participants ont été unanimes à émettre le souhait d’organiser de manière biannuelle le concours « Khomsa d’Or », c’est-à-dire en hivers et en printemps. Histoire de booster un secteur qui œuvre à la préservation de notre patrimoine artisanal.

L’enjeu en vaut le détour, et comment !