La musique, une affaire de Relooking !

music

La musique est un art. Mais comme tout ce qui caractérise notre siècle, elle obéit à des stratégies de marketing, garantissant retentissement et succès parmi notre société de consommation. Un marketing qui passe par l’apparence et le look et qui force les musiciens à changer complètement d’identité vestimentaire pour s’assurer une entrée fracassante dans l’industrie musicale.

Retour sur ces changements de looks qui ont marqué l’histoire de la musique!

Le Freddie Mercury des 70 s à la dégaine d’un Jim Morrison, la chevelure mi- longue et dégradée, de Patti Smith, le cuir des Kiss et les pommettes creuses d’un androgyne. Cette époque marque le début de sa carrière au sein du groupe Queen. À l’aube des années 80, Freddie se débarrasse de sa crinière sauvage et se laisse pousser la moustache. Débardeur moulant et pantalon gainé qui galbent sa physionomie, la virilité masculine et le raffinement féminin s’entremêlent dans un look que ses contemporains qualifient de la mode « nouveau clone », celle des homosexuels de son temps.

Même époque, mais dans un autre registre, les excentriques Kiss s’affichent avec un maquillage zébré noir et blanc, qui devient très vite l’emblème du groupe. Les membres du band de glam metal ont commencé dans différentes formations, avant de créer le phénomène Kiss. Les accoutrements étaient surtout rock and roll comme l’exigeait le mouvement des années 70, un mélange de cuir et de longues chevelures sauvageonnes. Le succès du groupe concorde avec leur adoption du maquillage et des déguisements rappelant ceux des héros de BD; une panoplie qui leur aura assuré des prestations scéniques qu’on ne peut plus associer à nul autre groupe de metal.